mercredi 12 avril 2017

'The Lost City of Z': James Gray & Charlie Hunnam Talk about Working with Robert Pattinson with LA Weekly & Slant Magazine

'The Lost City of Z': James Gray & Charlie Hunnam Parlent de leur Travail avec Robert Pattinson avec LA Weekly & Slant Magazine




Via LA Weekly:
Robert Pattinson a fait des films très intéressants avec des réalisateurs comme David Cronenberg, mais je ne califierais rien de tout ça comme étant du genre réaliste; ce qu'il a fait dans un film comme Cosmopolis est très malin. Mais dans votre film, il disparaît complètement dans le rôle. 
James Gray: C'est un acte de générosité, vraiment. Rob porte cette barbe ridicule et c'est un travail tellement génial, incroyable et modeste qu'il fait là. J'adore les acteurs car ils peuvent faire des choses que je ne pourrais jamais faire. Les réalisateurs sont tous des acteurs frustrés de toutes façons et c'est très excitant pour un cinéaste de voir un acteur être aussi généreux avec vous. C'est un tournage qui s'est fait dans la bonne humeur - aussi difficile et brutal qu'il ait été.

Vous et Robert Pattinson ne parliez pas sur le tournage, j'ai cru comprendre que vous vouliez tous les deux vous rencontrer à l'écran comme vos personnages, sans distraction ni en utilisant "la Méthode". Comment le fait d'interagir avec lui en dehors du tournage aurait pu nuire à votre performance ?
Charlie Hunnam: Je ne sais pas si cela aurait changé ma manière de jouer, mais j'ai toujours été intéressé, bien avant de faire parti de ce projet, par l'idée qu'une relation pouvait exister uniquement entre le moment où on dit "action" et "coupé" et ce que cela donnerait comme processus de jeu. C'était quelque chose que je voulais explorer, et avec ce film, parce que les exigences étaient de toutes façons extrêmes, c'était une très bonne opportunité qui se présentait, j'étais déterminé à en tirer le meilleur parti. Pour honorer ce cadeau. Ensuite, spécifiquement avec Rob, ces deux personnages se rencontrent à l'écran, ils ne se connaissent pas avant le début de l'histoire. Nous avons tourné le film presque séquentiellement, donc cela se prêtait plus que bien à tenter cette expérience d'acteur. Rob est très sérieux dans ce qu'il fait et je pense qu'il a également ressenti cette opportunité. Nous étions ravis de faire quelque chose de peu orthodoxe et de voir ce qui se produirait. Si ça n'avait pas fonctionné je pense que nous aurions réévalué.

Via/From Associated Press:



Traduction:
Charlie parle de nouveau du processus de jeu qu'il a utilisé avec Rob sur le tournage de TLCOZ. Il revient aussi sur les rumeurs qui disent qu'ils ne s'entendaient pas sur le tournage. Il dit: "Je pense que c'est un acteur incroyable, c'est un mec adorable, il n'y avait pas du tout de conflits entre nous, il n'y avait que du positif. Du moins de mon point de vue, qui sait, il me déteste peut être! (rires) En tous cas il a toujours été très sympa avec moi à chaque fois que nous nous sommes vu. C'est un mec vraiment adorable."


Traduction Pattinson Art Work

English version after the cut



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

From LA Weekly:
Robert Pattinson has done a lot of interesting work with directors like David Cronenberg, but I would never classify any of it as realist; what he does in a film like Cosmopolis is very arch. But in your film, he completely disappears into the part.
James Gray: It’s an act of generosity, really. Rob has this ridiculous beard and it’s such great, self-effacing, wonderful work he’s doing. I love actors very much because they do things I could never do. Directors are all frustrated actors anyway, and it’s very exciting as a filmmaker to see an actor who really is that generous with you. It was a very happy shoot — as arduous as it was, brutal as it was.

You and Robert Pattinson didn’t speak on set, as I understand you both wanted to meet on screen as your characters without distraction and “go method.” How would interacting with him off set during filming have detracted from your performance?
Charlie Hunnam: I’m not sure if it would’ve detracted, but I was always, long before I was involved with this project, interested in the idea that a relationship could exist exclusively between “action” and “cut,” and how that would be as an acting process. It was something I wanted to explore, and with this film, because the requirements were so extreme anyway, and it was in a lot of ways the best opportunity I’d ever been given, I was determined to do everything I could to make the most of it. To honor the gift. Then specifically with Rob, these two characters meet on screen, they don’t know each other prior to the beginning of the story. We shot the film almost sequentially, so it lent itself in an easy way to doing this acting experiment. Rob is really serious about what he does, and I think he also felt the weight of the opportunity. We were excited to do something a little unorthodox and see what would happen. If it wasn’t working, I think we would’ve reevaluated.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...