lundi 14 septembre 2015

New Interview of Robert Pattinson with Morgen Post (Germany)

Nouvelle Interview de Robert Pattinson avec Morgen Post (Allemagne)




Via Morgen Post:
Avez-vous peur de photographes, M. Pattinson?
Un jeune homme qui semble un peu découragé, c'est la première impression que l'on a pendant cette interview avec Robert Pattinson. Il n'y a aucune raison pour l'acteur de 29 ans de se sentir comme ça cependant, parce qu'après l'énorme succès de la série Twilight, il a réussi à trouver sa place en tant qu'acteur sérieux. Dans Life, il interprète le photographe qui a pris les photos légendaires de James Dean.

Êtes-vous un bon photographe?
A moitié, mais je n'ai débuté que pendant ce film. J'ai utilisé le même appareil que celui de Dennis Stock. La qualité de mes photos dépend du lieu et de la lumière. Quand je tournais Queen of the Desert avec Werner Herzog au Maroc, j'ai pris de superbes photos très facilement, mais lorsque je suis retourné à Londres mes photos sont sorties très sombres.

Habituellement, vous êtes celui qui est photographié tout le temps. Comment gérez-vous ça?
Je lutte avec cette situation pour le moment. Lorsque le premier film Twilight est sorti, j'ai géré ça de façon très offensive. C'est à dire qu'à l'extérieur je me présentais d'une certaine manière et tant que vous avez le contrôle ça va. Mais c'est devenu ingérable et j'ai perdu le contrôle. J'avais le sentiment que quelque chose m'était volé avec toutes ces photos prises de moi de manière continuelle, j'ai pris peur et je me suis refermé sur moi-même. En ce moment je suis dans la phase "s'il vous plaît ne me prenez pas en photos".


Que faites vous lorsque vous sortez et que des photographes sont là à vous attendre?
J'ai peur.

Sérieusement?
Non. Je comprends que je ne devrais pas laisser tout ça me rendre fou. Je suis fatigué de chercher à me déguiser ou de porter une casquette.


La suite après la coupure / English version after the cut


Avez-vous déjà eu une relation étroite avec un photographe comme James Dean l'a fait?
Pas avec un photographe, mais quand le premier film Twilight est sorti, il y avait des journalistes avec qui je m'entendais bien et avec qui j'ai trainé. Il y avait un journaliste pour EW qui a écrit une histoire assez cool à propos de moi parce que nous nous entendions très bien. Nous sommes allés dans un bar et on s'est saoulés.


Est ce que nous devrions faire ça maintenant?
Non, je ne referai plus jamais ça, parce que maintenant les gens me connaissent pas mal à travers les nombreuses interviews que j'ai faites et certains journalistes - sans vouloir vous offenser - essaient de me travailler pour me faire dire des choses vraiment terribles.


Est ce qu'il est possible pour vous d'aller dans un bar maintenant?
On y vient lentement. Ça dépend de la façon dont les gens réagissent. Avec un film comme Twilight, il y avait beaucoup de pression et personne ne se souciait de nos émotions individuelles. Il y a eu quelques réactions complétement folles à certaines choses que j'ai dites et tout le monde se mettrait en colère pour des futilités, surtout quand le premier film est sorti. Donc, beaucoup de personnes étaient complétement cinglées, et j'avais peur de me faire tuer.


Vous exagérez.
C'est vrai. Lorsque le premier trailer a été montré, j'ai vécu une expérience comme la scène dans Jurassic Park où les protagonistes sont chassés par les rapaces. Après un event au Mexique nous sommes tous montés dans une voiture, mais les serrures ne fonctionnaient pas et ça poussait pour monter dans la voiture. Mon manager a dû les pousser dehors et puis nous avons été suivis par 400 personnes. Le chauffeur a pris un mauvais chemin et nous avons fini dans un parc à voiture avec tous ces gens encore derrière nous. Nous sommes arrivés à la sortie, mais nous devions payer la taxe et aucun de nous n'avait assez d'argent et le gars de la sécurité ne voulait pas nous laisser partir. Nous avons fini par réunir l'argent et payé les frais.

Votre vie ressemble non seulement à Jurassic Park, mais aussi à un feuilleton, en particulier votre ancienne relation avec votre partenaire Kristen Stewart. Comment avez-vous vécu cela?
C'était
plutôt bizarre. J'ai toujours essayé de ne pas parler des choses personnelles, mais ça n'a fait aucune différence, parce que les gens vont tout simplement inventer des choses à la place. Je suis devenu le sujet d'une histoire écrite par d'autres personnes et je ne pouvais rien faire contre ça. Pendant un moment j'ai même arrêté de faire des photos officielles, parce que je pensais: pas de nouvelles photos, pas de nouvelles histoires. J'avais vraiment tort, les gens prennent juste de vieilles photos.

Peut-être que vous auriez juste dû être ouvert sur le sujet.
C'est tellement contre ma nature. J'ai appris que lorsque j'avais 12 ans, j'ai demandé à une fille si elle voulait sortir avec moi et toute l'école a commencé à en parler. Je crois que la fille et moi ne nous sommes plus jamais reparlé. Ca n'a pas de sens pour moi de parler ouvertement de choses privées parce que les magazines ont leurs propres vérités et ma version se perdrait dans tous les potins. Il y avait une histoire dans un magazine australien comme quoi j'étais enceinte. Vous comprenez, c'était moi qui était enceinte! Que pouvez-vous faire avec un truc pareil?


Même si l'hystérie des fans s'est un peu calmé, pouvez-vous identifier à eux?
A un moment j'ai été obsédé par Van Morrison, mais pas aussi intensément. Ma situation est particulière, parce que tout est arrivé par accident. Je suis tombé dedans. Je n'ai jamais eu de problèmes avec mes fans et je les vois toujours de manière individuelle et quand ils sont seuls ils ne crient pas. C'est la mentalité de masse que je trouve bizarre. En fait, ce sont les médias et les photographes qui étaient le problème, parce qu'ils attendent le moment où je vais faire une erreur ou avoir une mauvaise expérience. Les fans veulent que je gagne et je n'ai aucun problème avec ça.


Aimez-vous avoir des lèche-culs autour de vous?
Absolument pas. Parfois, les gens autour de moi ne voulaient pas me dire la vérité, simplement parce qu'ils pensaient que j'allais me mettre en colère. J'ai été traité comme un petit oisillon qui avait besoin d'être protégé. Je n'aime pas avoir des lèches-cul autour de moi, ils sont ennuyeux. J'ai des personnes autour de moi qui me contredisent et même mon équipe de management n'hésite pas à me dire parfois "Tais-toi, tu es un imbécile."


Comment arrivez-vous à vous trouver dans ce monde de fous?
J'ai mes techniques. Les gens autour de moi m'aide pour ça. Mes amis et ma famille sont ma base et il y aussi le fait que je surfe depuis quelques années. Je n'aurais jamais imaginé que cela puisse être quelque chose qui puisse m'intéresser, mais la mer a un effet positif sur moi, ce que j'aime. Quand je suis loin en mer, je peux respirer.


Le photographe Dennis Stock laisse de coté sa famille pour sa carrière. Pouvez-vous comprendre cette attitude?
Pour être honnête, je ne pense pas que cette attitude soit très bonne. Son fils est un fardeau pour lui. Quand j'ai entendu parler du projet, je ne me suis pas intéressé à sa relation avec James Dean au début. J'ai trouvé intéressant que cette personne n'aime tout simplement pas son fils. Il est l'exemple d'une personne qui n'a pas trouvé le bonheur avec cette attitude. C'était une figure tragique. Dans toutes ses interviews, il est assez clair qu'il n'a rien appris. Même à 80 ans, il se plaignait toujours d'être célèbre uniquement pour ses photos de James Dean.


Et vous? Et si vous n'étiez célèbre que pour avoir joué Edward le vampire?
Et alors? Tant que j'ai la chance de faire ça pour vivre, je suis heureux. Être célèbre ne fait qu'étouffer votre évolution. Vous parlez à des gens toujours des mêmes choses et il est difficile de rencontrer des personnes en dehors de cette bulle. Comme je l'ai dit avant, j'ai consciemment cherché des personnes qui avaient une perspective différente de la mienne et qui en parlent ouvertement - qui ne disent pas uniquement que des conneries. Depuis Twilight je n'ai fait que des films qui m'intéressent et je joue des rôles que je n'ai jamais joué auparavant et j'ai toujours eu les rôles que je voulais. J'espère juste que ça va continuer.


Est ce que vous défieriez les grands patrons d'Hollywood comme James Dean l'a fait?
Peut-être, mais ensuite je me dégonflerais et me confondrais en excuses: "je ne suis pas un rebelle du tout, je me suis trompé."

Y a t-il une leçon que vous avez appris de toutes vos expériences?

Je ne sais pas. Quelqu'un m'a demandé quel conseil je me donnerais à moi plus jeune. Peut-être que j'aurais dû moins m’inquiéter à propos de certaines choses, mais j'aurais trouvé autre chose pour m'inquiéter. Ensuite, la leçon pourrait être: Tu as besoin de ta peur. Soucis toi de toutes ces choses et ne tombe pas dans les illusions.

Traduction Pattinson Art Work

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


From Morgen Post:
Are you afraid of photographers, Mr. Pattinson?
A young man that seems a bit disheartened, that is the first impression one gets during this interview with Robert Pattinson. There is no reason for the 29 year old to feel like that though, because after the massive success of the Twilight series he managed to establish himself as a serious actor. In Life he is seen as the photographer who shot the legendary pictures of James Dean.

Are you a good photographer?
Halfway decent, although I just had started it during this movie. I got the same camera that Dennis Stock had. The quality of my pictures does depend on the place and light. When I was shooting Queen of the Desert with Werner Herzog in Morocco, I got great pictures very easily, but when I returned to London my pictures came out very dark.

Usually you are the one that is photographed all the time. How well do you deal with that?
I’m struggling with it at the moment. When the first Twilight movie came out, I dealt with it very offensively-minded. That means I was out to present myself in a certain way and as long as you can control that it is good. But it became too much and it slipped out of my control. I had the feeling something was taken from me with the constant photographs and I got scared and closed myself off. At the moment I’m in the ‘please don’t take pictures’ phase.

What do you do when you go out and photographers are waiting for you?
I get scared.

Seriously?
No. I understand that I couldn’t let it make me go crazy. I’m tired of putting on a disguise or wear a hat.

Did you ever have a close relationship to a photographer like James Dean did?
Not with a photographer, but when the first Twilight movie came out there were some journalists I got along great with and also hung out with. There was one writer for EW who wrote a pretty cool story about me because we got along great. We went to a bar and got drunk.

Should we do that now?
No, I won’t ever do that again, because now people kind of know me through the many interviews I did and some journalists –no offense to you- try to get me to the point where I say something really awful.

Are you able to just go into a bar now?
It’s slowly getting to the point where I can. It depends on how the audience reacts. With a movie like Twilight , there was a lot of pressure and nobody cared for any individual nuances. There were some crazy reactions to certain things I said and everybody would get angry about trivialities, especially when the first movie came out. So many people were crazy, I thought I would get killed.

Don’t exaggerate now.
It’s true. When the first trailer was shown, I had an experience like the scene in Jurassic Park where the protagonists are hunted by the raptors. After a showing in Mexico we all got into a car, but the locks weren’t working and people were pushing to get into the car. My manager had to push them out and then we were followed by 400 people. The driver took a wrong turn and we ended up in a car park with people still behind us. We arrived at the exit, but we had to pay the fee and none of us had enough money and the security guy didn’t want to let us go. We all put together and paid the fee.

Your life not only resembles Jurassic Park, but a soap opera as well, especially your former relationship with your co-star Kristen Stewart. How did you experience that?
It was pretty strange. I always tried not to talk about personal things, but it didn’t make any difference, because people would just make stuff up. I became a part of a story that other people wrote and I could do nothing about it. There was a time when I didn’t do official photos, because I thought no new pictures, no new stories. I was so wrong, people just take old pictures.
Maybe you should just have been open about it
This is so against my nature. I learned that when I was 12, I asked a girl if she wanted to go out with me and the whole school started talking about it. I think the girl and I didn't even talk again. It does not make sense for me to talk openly about private things because the magazines have their own truths and my version would be lost in all the gossip. There was a story in an Australian magazine that I was pregnant. Mind you, i was the one who was pregnant! What can you do about that?
Even if the fan hysteria has died down a bit, can you relate to them?
There was a time I was obsessed with Van Morrison, but not that intensely. My situation is special, because everything happened accidentally. I just fell into it. I never had a problem with my fans and I always see them as individuals and they don’t scream as individuals. It’s the mass mentality that I find bizarre. Actually the media and the photographers were the problem, because they are waiting for the moment I will make a mistake or have a bad experience. The fans want me to win and I have no problem with that.

Do you like claqueurs around you?
Absolutely not. Sometimes people around me wouldn’t tell me the truth, just because they thought I would get angry. I was treated like a little baby bird that needed to be protected around the clock. I don’t like ass kissers around me, that is annoying. I have people around me now that contradict me and even my management tells me sometimes ‘Shut up, you are a fool.’

How can you find yourself in this crazy world?
I have my ways. The people around me help me with that. My friends and my family are my solid base and apart from that I’ve also been surfing for a couple of years. I never imagined that that was something that would interest me, but the sea has a positive effect on me, which I love. When I’m far out, I can breathe.

The photographer Dennis Stock subordinates his family to his career. Can you understand this attitude?
To be honest I don’t think that attitude is very nice. His son is a burden to him. When I heard about the project, I wasn’t interested in his relationship with James Dean at first. I found it interesting that he was a person that just didn’t like his son. He is an example for someone that didn’t find happiness with this attitude. He was a tragic figure. From all his interviews it becomes clear that he didn’t learn a thing. Even at age 80 he still complained about just being famous for his James Dean pictures.

And what about you? What if you will only be famous for playing Edward the vampire?
So what? As long as I have the chance to do this for a living I’m happy. Being famous only stifles your growth. You talk to people about the same things all the time and it’s difficult to meet people outside of this bubble. As I said before I consciously searched for people who have a different perspective from mine and openly talk about it –not just trivial bullshit. Ever since Twilight I only did movies that interest me and I play roles I haven’t played before and I always got the roles I wanted. I only hope this streak will continue.

Would you take on the Hollywood bosses like James Dean did?
Maybe, but I would chicken out in the next step and apologize profusely:"I was not a rebel at all, I was wrong."

Is there a lesson you learned from all your experiences?
I don't know. Someone once asked me what advice I would give to my younger self. Maybe I should have worried less about certain things, but then I would have found something else to worry about. Then the lesson would be: You need your fear. Worry about things and don't fall for illusions.

Translation thanks to  InTheJungle83
Transcript via


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...