mercredi 30 septembre 2015

Quote / Citation



"Je n'aime pas avoir des lèche-culs autour de moi, c'est agaçant. Je suis entouré de personnes maintenant qui me contredisent et même mon équipe me dit parfois 'Tais toi tu n'est qu'un idiot.'" - Robert Pattinson - Morgen Post - 2015

"I don’t like ass kissers around me, that is annoying. I have people around me now that contradict me and even my management tells me sometimes ‘Shut up, you are a fool.’" - Robert Pattinson - Morgen Post - 2015


Plus de citations ici / More quotes here


mardi 29 septembre 2015

Cute New Picture of Robert Pattinson with a Fan (Sept 29)

Adorable Nouvelle Photo de Robert Pattinson avec une Fan (29 Sept)



Légende: Sécher l'école et partir pour une baignade au soleil et Bam Bam assis à côté de R-Patz à coté de la piscine. Boom maintenant c'est l'heure de la pizza !! #twilight #robertpattinson #rpattz #stalking
Caption: Bunked off school and work for a swim in the sunshine and bam bam sat next to R-Patz by the pool. Boom now time for pizza!! #twilight #robertpattinson #rpattz #stalking

Source / Via

Old Pictures of Robert Pattinson at Collectormania x2 & Empire Awards Now in HQ (2006)

Anciennes Photos de Robert Pattinson aux Collectormania & Empire Awards Maintenant en HQ (2006)


Nous avions déjà ces anciennes photos mais pas dans cette taille
We had these old pics before but not in this size

image hostimage host




lundi 28 septembre 2015

New Picture of Robert Pattinson with a Fan in London

Nouvelle Photo de Robert Pattinson avec une Fan à Londres



Légende: Dans la matinée, nous sommes allés au British Museum qui avait été reporté depuis que nous avions atterri et pour finir la journée, nous sommes allés dans une immense librairie où j'ai rencontré Robert Pattinson qui regardent des livres. J'étais sûr à 90% que c'était lui et à 10% non pas parce que c'était improbable que je puisse tomber sur lui. A voir l'expression sur mon visage, il est clair que je ne sais pas ce qu'il se passe, c'était incroyable et ce jour-là restera un beau souvenir.

Caption: In the morning we went to the British Museum which carried forward since we landed and to end the day we went to a huge bookstore where I met Robert Pattinson eyeing books. I was 90% sure that it was him and 10% not because it was improbable that I could find him. though from the expression on my face it seems that I don't know whats happening, it was incredible and that day will be a nice memory.

Source / Via / Translation thanks to @NereGurutxeta


'LIFE': New Still with Robert Pattinson

'LIFE': Nouvelle Still avec Robert Pattinson



Source @LifeMovieUK


'LIFE': New Robert Pattinson & Dane DeHaan Video Interview with Associated Press

'LIFE': Nouvelle Interview Vidéo de Robert Pattinson & Dane DeHaan avec Associated Press




Old Pictures of Robert Pattinson from Jeff Riedel Photoshoot Now in UHQ (Twilight Promo 2008)

Anciennes Photos de Robert Pattinson pour le Photoshoot de Jeff Riedel Maintenant en UHQ (Promo Twilight 2008)


Nous avions ces photos en MQ et maintenant en UHQ
We had these pictures in MQ and now in UHQ

imgbox




Old Pictures of Robert Pattinson from 'Remember Me' Press Junket Now in HQ & Untagged (2010)

Anciennes Photos de Robert Pattinson lors de la Press Junket de 'Remember Me' Maintenant en HQ & Sans Tag (2010)


Nous avions la plupart de ces photos en MQ et taguées
We had most of these pictures in MQ and tagged

imgbox imgbox imgbox



Old Pictures of Rob from Teen People Photoshoot Now in UHQ (Harry Potter Promo 2005)

Anciennes Photos de Rob pour le Photoshoot de Teen People Maintenant en UHQ (Promo Harry Potter 2005)


Nous les avions en MQ. En UHQ c'est bien mieux!
We had them in MQ. UHQ is way better!

imgbox imgbox


Source Thanks Posh!

dimanche 27 septembre 2015

'LIFE': Robert Pattinson's Interview with Salzburg.com (Austria)

'LIFE': Interview de Robert Pattinson avec Salzburg.com (Autriche)




From Salzburg:
"Everybody has a James Dean phase."
Do you see parallels between your life and James Dean's life?
A little, but funnily enough I wasn't really interested in James Dean's life, maybe because I experienced something similar.I didn't find my own life very interesting.I was more interested in Dennis Stock from the beginning.

Dennis Stock sacrifices the relationship with his family for his career. Do you know that feeling?
Not really. I don't believe Dennis truly sacrificed something, he told himself he did. He never thought about his son only when he used him as an excuse. That's what drew me to the role: here is a person that doesn't love his kid and waits for his life to make sense, but that never happens. He is a tragic figure. In later interviews you can tell he didn't learn a thing. At 80 he still complained about only being famous for the James Dean pictures although those were the ones he made money with.I really don't want to badmouth him, but I met his son Rodney and he says he was a bad father, but what can you do when you don't love your child? Everybody hates you for it, but you still have to live your life.

Is James Dean important to you as a role model?
I think every young actor has a James Dean phase.If you think about it: his movies were made in 1955 and 1956 and he still has such a huge influence. His gestures are a bit over the top, because he was just starting out. There isn't one bad picture of him and not just because he had such a good face, but because he had this intuition about how his face was seen by the camera.

More after the cut



'LIFE': Robert Pattinson's Interview with Die Presse (Austria)

'LIFE': Interview de Robert Pattinson avec Diepresse (Autriche)



From Diepresse:
"I'm not wearing a mask anymore."

Picture of life: In Anton Corbijn's beautiful drama LIFE, Robert Pattinson plays Dennis Stock, the photographer who shot the iconic picture of James Dean on Times Square.

Boy band, TV star of movie vampire, becoming famous as a teenage sex symbol can be a blessing or a curse for a young artist, but there is almost no other way to gain market values this quickly in show business. On the other hand getting rid of the reputation as a teen heartthrob is something many failed spectacularly. Contract to those who failed, Robert Pattinson seems to have been able to move past his history as a pale Twilight vampire in several ambitious movies he showed true acting talent, like in LIFE the fascinating story about the creation of one of the most famous pictures of the 20th century directed by the Dutch photographer, Anton Corbijn.

Are you a James Dean fan?
I was never really interested in him as a person, but as an actor he was huge. He was fearless in his acting and his movements were like ballet. What fascinated me, especially now where I looked at so many pictures of him, is that there is no bad picture of him. But that is not because he looked great, he played with the camera and he did that in a time where one wasn't photographed everywhere.

What about you? Do you like playing with the camera? 
I'm definitely not a natural talent like James Dean (laughs), but I'm getting there. I wasn't able to control it. When the first Twilight movie came out I thought I had some kind of control about the pictures of me that were out there and you could see my panic over loosing that control.

More after the cut



'LIFE': Robert Pattinson's Interview with The Wiener Zeitung (Austria)

'LIFE': Interview de Robert Pattinson avec The Wiener Zeitung  (Autriche)




From The Wiener Zeitung:

image host image host

Thanks InTheJungle for the Translation! 


Traduction (j'ai sauté les questions & réponses déjà vues):


Monsieur Pattinson auriez vous joué le rôle de James Dean si on vous avait proposé le rôle?
Je n'aurais jamais accepté le rôle de James Dean. Déjà parce que je ne lui ressemble même pas. Alors que Dane DeHaan oui. Je serais passé pour un idiot. 
(...)
La popularité a comme concept d'admirer d'autres personnes. Qui admirez vous?
James Dean est définitivement quelqu'un que j'admire. Je pense que tous les acteurs sont passés par une phase James Dean au niveau personnel. (...) J'ai toujours été plus attiré par le secret de Marlon Brando. Il disait de lui même 'Je ne sais pas qui ou ce que je suis'. Je fais définitivement partie de cette catégorie.
(...)
Quoiqu'il en soit vous gardez les pieds sur terre. Comment réussissez vous à faire ça?
Je ne sais pas. Je pense que je dois encore me prouver beaucoup à moi même dans les différents aspects de ma vie. Parfois j'aimerais avoir un égo plus grand? Ca m'aiderait à prendre plus de recul.

Quelqu'un comme vous ne devrait pas avoir de problème d'égo.
Évidemment que j'ai de l'ego. Une certaine quantité est nécessaire ne serait ce que pour aller devant les caméras, non? Mais à part ça je me vois comme quelqu'un de timide et obsédé par le contrôle. C'est bizarre, car on ne peut pas vraiment dire les choses comme ça. A chaque fois que je travaille avec des réalisateurs ils me demandent toujours "pourquoi dis tu toujours que tu ne sais pas ce que tu es en train de faire? Je vois très bien que tu es en train de faire quelque chose." Je réponds toujours: "Oui mais je ne sais pas comment."
(...)
Quelle est votre astuce pour survivre aux pièges de carrière?
Je pense que je suis dirigé par ma tête contrairement à certains de mes collègues et ça me permet d'avoir un regard objectif sur moi même. Mais en même temps je m'inquiète souvent trop à propos de tout. J'ai toujours ce problème de vouloir prouver ce que je suis avec mes rôles.

Vous faites plus de films d'art et d'essai maintenant, un adieu aux films grand public?
Peut être. je veux juste travailler avec des personnes qui font du bon travail. Le truc c'est: je me fiche si le film est bien payé ou si il fait un bon chiffre au box office. N’interprétez pas mal ce que je dis, je n'ai rien contre les gros films commerciaux et j'aime bien en faire mais si quelque chose est fait pour l'Art et pour l'amour de l'Art , alors ce sont les meilleurs projets. Le jour où je ferais mon dernier film et que je saurais qu'il n'y en aura pas d'autres je veux pouvoir me poser cette question: 'pourquoi as tu fait ce film' et si la réponse est 'je l'ai fait pour l'argent' j'aurais envie de me baffer.


Traduction Pattinson Art Work


samedi 26 septembre 2015

Great Full New Interview of Robert Pattinson with NME Magazine. He Talk about Fame, Paparazzi, Racism, His Career ...

Super Nouvelle & Complète Interview de Robert Pattinson avec NME Magazine. Il Parle de Célébrité, Paparazzi, Racisme, Sa Carrière ...


Des extraits traduits avaient été posté ici / Preview were posted here


image host image host image host image host image host


Scans Via

Traduction abrégée:

(... Introduction, présentation de Life...)
 
(Concernant son personnage de Dennis Stock:) "Je suis la personne la plus mal à l'aise au monde," dit Robert Pattinson. Il parle de ce qui fait de lui un bon choix pour le rôle de Dennis Stock. (Contrairement à James Dean) Stock, "était quelqu'un de mal à l'aise dans tous les aspects de sa vie. Il pense toujours qu'il est supposé faire autre chose, ou qu'il fait quelque chose de mal. Il était un fan de James Dean, mais il voulait aussi prendre le pouvoir qu'avait Dean et se l'approprier d'une certaine manière et ce n'est pas de cette façon que vous vous comportez quand vous êtes à l'aise avec vous-même et dans ce que vous faites."
 
(Le journaliste précise qu'il est en train de tourner TLCOZ + détail sur le synopsis + détail sur l'apparence barbue de Rob) Nous parlons de l'impact qu'a eu Dean, non seulement dans son métier, mais sur la culture des jeunes des années 50 et au-delà, je m'aventure à dire que de nombreux jeunes acteurs doivent secrètement rêver d'accomplir quelque chose de semblable. Pattinson semble horrifié par l'idée.
 
"Ça m'a pris vraiment longtemps afin de trouver ma propre voix," admet-il, "à savoir même si j'avais le droit de dire quoi que ce soit, même à l'école, quand mon professeur d'art dramatique m'a dit, 'Je ne pense pas que tu devrais faire les sujets créatifs,' ça a eu un impact énorme sur moi, j'ai dû aller dans un club de théâtre à l'extérieur de l'école car j'avais le sentiment de ne pas être assez bon de celui de l'école. Beaucoup de gens, quand ils sont vraiment jeunes, ont tendance à se dire, 'J'ai quelque chose à dire et je veux que tout le monde l'entende!' Mais je n'ai jamais voulu que quelqu'un entende ce que j'ai à dire, parce que c'est probablement stupide."


La suite après la coupure / Transcript after the cut



vendredi 25 septembre 2015

New-Old Pictures of Robert Pattinson for 'The Rover' Promo in Los Angeles (06/2014)

Nouvelles-Anciennes Photos de Robert Pattinson pour la Promo de 'The Rover' à Los Angeles (06/2014)


image host image host image host image host image host image host image host image host image host  image host image host image host image hostimage hostimage host image host 


Thanks Posh !


Great New Robert Pattinson's Interview with The Irish Times

Super Nouvelle Interview de Robert Pattinson avec The Irish Times



Via The Irish Times:
(...Introduction ...) On peut même dire que le soleil brille un peu plus intensivement depuis que Pattinson honore l’Irlande du Nord de sa présence : "Il a fait super beau depuis que je suis ici," s'émerveille le jeune acteur pourvu d'une grosse barbe. "On me dit qu'il pleut. Mais je ne l'ai pas encore constaté."
 
Pattinson est venu à Ulster avec un but. Sur les pas de Game of Thrones et du reboot de Dad's Army, The Lost City of Z de James Gray est la dernière grosse production à venir tourner dans divers endroits de l'Irlande du Nord, incluant le Collège Méthodiste, Strangford Lough et Craigavon House. Pas que Pattison ait passé beaucoup de temps dans ces endroits majestueux. "Je suis surtout allé sur le bateau qui tombe en ruines," dit-il en riant.
 
The Lost City of Z raconte les exploits de l'explorateur Britannique Percy Fawcett qui en 1925, a disparu en Amazonie en partant à la recherche d'une ancienne cité perdue. Dans les années qui ont suivi, près de 100 explorateurs et scientifiques ont disparu alors qu'ils essayaient de trouver des preuves de l'exploration de Fawcett.
 
Pattinson d'Arabie

Bizarrement, le film est le 2ème cette année qui amène Pattinson à jouer un explorateur Britannique des années 1920: il a récemment interprété Thomas Lawrence (oui, Lawrence d'Arabie) aux côtés de Nicole Kidman dans le biopic sur Gertrude Bell de Werner Herzog, Queen of the desert.
Essaye-t-il de faire revivre un sous-genre ?
"Savez-vous que je n'y avais même pas pensé avant hier," dit Pattinson. "Je ne sais pas comment c'est arrivé. Il est vrai que l'un se situe dans le désert et avec Z nous allons dans la jungle. Mais ce sont des choses similaires. J'ai signé pour ces deux films il y a des années et c'est étrange qu'ils se fassent  au même moment."

La suite après la coupure / English version after the cut



Robert Pattinson Shows his Support to The Global Goals in 'We The People' Video

Robert Pattinson Montre son Soutien à la Cause The Global Goals dans la Vidéo 'We The People'


Rob à 00:38 / Rob at 00:38



Gif:

video


C'est quoi The Global Goals?:
Le 25 Septembre 2015, 193 leaders mondiaux vont s'engager sur 17 Objectifs Mondiaux pour atteindre 3 objectifs extraordinaire dans les 15 prochaines années. Mettre fin à la pauvreté extrême. Combattre l'inégalité & l'injustice. Régler le changement climatique. Les objectifs mondiaix pour le développement durable pourraient permettre d'obtenir ces choses. Dans tous les pays. Pour tout le monde.

Si les objectifs doiven aboutir, tout le monde doit les connaitre. Vous ne pouvez pas vous battre pour vos droits si vous ne les connaissez pas. Vous ne pouvez pas convaincre les dirigeants du monde à faire ce qui doit être fait si vous ne savez pas en quoi vous cherchez à les convaincre à faire quelque chose. Si les objectifs sont connus, ils ne seront pas oubliés.
Nous pouvons être la première génération à éradiquer la pauvreté extrême, la génération la plus déterminée dans l'histoire à vouloir mettre fin à l'injustice et à l'inégalité, et la dernière génération à être menacée par le changement climatique.
Cliquez ICI pour en savoir plus!

Traduction Pattinson Art Work

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

On September 25th 2015, 193 world leaders will commit to 17 Global Goals to achieve 3 extraordinary things in the next 15 years. End extreme poverty. Fight inequality & injustice. Fix climate change. The Global Goals for sustainable development could get these things done. In all countries. For all people.
If the goals are going to work, everyone needs to know about them. You can’t fight for your rights if you don’t know what they are. You can’t convince world leaders to do what needs to be done if you don’t know what you’re convincing them to do. If the goals are famous, they won’t be forgotten. 
We can be the first generation to end extreme poverty, the most determined generation in history to end injustice and inequality, and the last generation to be threatened by climate change.
Click HERE to know more about the project!


Via

jeudi 24 septembre 2015

Robert Pattinson on the Cover of NME Magazine (UK) & Preview of his Interview

Robert Pattinson en Couverture du Magazine NME (UK) & Premier Aperçu de son Interview

Updated!

Le magazine sortira ce vendredi / The mag will be out on Friday




Extrait via Mirror UK:
Robert Pattinson dit que jouer dans la franchise Twilight a fait qu'il n'a pas pu mettre un pied au supermarché pendant SIX ans.
L'acteur, dont la célébrité a grimpé en flèche après avoir décroché le rôle du vampire Edward Cullen dans l'adaptation des célèbres livres, révèle qu'il avait des personnes qui le suivait 24h/24 7jours/7.
“Il y avait des personnes assises devant ma maison tous les jours, et ça me rendait fou,” Robert, qui a aussi admit récemment qu'il trouvait ça difficile de rester sain d'esprit ces jours là, à NME magazine.
“Je ne suis pas allé au supermarché pendant six ans. Mais maintenant je peux y aller et discuter avec le mec qui travaille là à propos de ses enfants, ou encore sur la destination de ses vacances, sans me dire ‘Est ce qu'il va vendre cette histoire?'
Il ajoute: “Je n'ai plus à me soucier de ce genre de chose maintenant .”
Pattinson, superbe sur la couverture du magazine, imagine quelle serait la photo la plus embarrassante qu'on pourrait prendre de lui “dans une librairie et que tout le monde pourrait voir ce que je suis en train d'acheter”.
Il a aussi des sentiments partagés concernant certaines cérémonies de récompenses, et dit: “Je regardais les MTV Vidéo Music Awards l'autre jour et je me disais combien c'était bizarre que j'ai pu faire cette m**de.
“Je me souviens avoir participé à ces awards et d'avoir des les choses les plus stupides. Et j'avais la gueule de bois la plupart du temps.”
Se chercher lui même sur Google n'est pas quelque chose qu'il fait souvent, mais il admet le faire de temps en temps.
“Je passe par des périodes où je ne le fais pas du tout et je me sens super bien! Puis je vais retomber dans cette mauvaise habitude,” Dit il.
“Ça vous affecte vraiment, et tout ça vient d'un crétin assis derrière un clavier. C'est toujours ce genre de personne qui vous provoque, et vous voulez soit les détruire, soit les convaincre de vous aimer.”
L'interview complète apparaitra dans le prochain numéro du magazine NME .

Extrait via NME.com:
Robert Pattinson étiquette les personnes qui laissent des messages injurieux sur internet comme étant "démons qui vivent dans des caves" dans son interview avec NME.
FKA Twigs a dû répondre à des injures racistes sur Twitter en Septembre dernier, après que sa relation romantique avec l'acteur de Twilight se soit fait connaitre.
En discutant avec NME dont il fait la couverture du numéro gratuit de cette semaine, distribué dans plus de 500 kiosques ce vendredi 25 Septembre, Pattinson est interrogé sur ce qu'il pense de ces commentaires – spécifiquement ceux qui était dirigé à sa petite amie.
"Je parlais de ça avec mon père et j'ai parié avec lui que si il regardait les funérailles de Nelson Mandela sur YouTube, le premier commentaire serait raciste," dit Pattinson. "Et c'est le cas, avec un million de J'aime."
"Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi. Je pense que c'est parce que la plupart des gens normaux ne sont pas ceux qui commentent – Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui ait laissé un commentaire sur quoi que ce soit," ajoute t-il. "Ce sont juste des démons qui vivent dans des caves. Et parfois vous finissez par essayer de vous battre contre ces choses sans visages, et plus vous détestez ça, plus ça devient grand, parce que tout est dans votre tête.”
Cela dit, Pattinson admet qu'il se cherche lui même sur Google, pas par vanité, mais à cause d'une “compulsion étrange” qui “renforce l'opinion négative que j'ai de moi même."

Traduction Pattinson Art Work


English version after the cut


Robert Pattinson on 'Little White Lies' Digital Cover + 'Life' Review

Robert Pattinson sur la Couverture de la Version Digitale de 'Little White Lies' + leur Avis sur 'Life'


Vous pouvez l'acheter ici / You can purchase it here

image host

"Life is the story of two men pursuing their individual artistic callings against the grain of industry norms. Both Dennis Stock and James Dean died as glittering names in photojournalism and acting. But in 1955, when this film is set, neither was established.

“What do you see in him?” asks Dennis’ agent (Joel Edgerton). This drama takes place during the run-up to the premiere of East of Eden, the film that would make Dean a major-league movie star. Warner Brothers are hemming over casting him in Rebel Without a Cause, fearing that his quirks and honesty make him unsuitable for the studio’s star template treatment.

“It’s an awkwardness, it’s something pure,” is what Dennis (Robert Pattinson) sees in Jimmy (Dane DeHaan). He is dying to get away from the red-carpet beat. In Dean, is the potential material for promotion to his desired field of serious, cultural photography. So begins the slippery business of pinning down the evasive but disarming boy from Marion, Indiana. Languid, conga-playing farmboy Jimmy, wants a friend, not a photographer. He’ll invite Dennis out for jazz and Benzedrine, dismissing the matter of professional engagements.

Corbijn uses their motivations – as well as their clashes – to convey the dance that takes place in media-talent relationships. Sometimes the film jitterbugs into exploitation, at others it waltzes into harmony. Dennis has a growing impatience to go with his approaching deadline. Jimmy is annoying, intentionally and unintentionally. DeHaan ratchets up Dean’s rhythmic speech, evoking a self-conscious performance-poet tasked with a Ginsberg reading. His cherubic face is worlds away from the big handsome mug of history. Studied mannerisms morph beautifully into sincerity but the affectations jar.

Dennis is his opposite. He is curt and minimal, essaying a very controlled, clock-watching professional. Pattinson’s performance is as crisp as the white shirt and black suits his character always wears, camouflage for problems that add depth to the film as they settle into shape.

In his 2007 debut, Control, Corbijn plumbed his roots as a photographer to create a decadent monochrome. In Life, composed frames show a tactile recreation of ’50s America. Vintage motors, hand-painted shop signs and theatres proudly announcing ‘CINEMASCOPE’ are evocative but not ostentatiously so. The air carries a seasonal coldness that lends images a frosty elegance. Many scenes feature men barking into old ebony phone receivers.

The social backdrop is just as carefully wrought. In another film, Ben Kingsley’s fuming studio head, Jack Warner, would be The Other Man to Jimmy Dean and the tussle would be of maverick versus the studio, Saving Mr Banks flavour. Instead, Kingsley ball-busts just enough to give Jimmyʼs non-conformity gravitas, but the viewfinder is trained on the man behind the camera, Dennis Stock. As Life proceeds, Pattinson steps up, allowing more of his character’s insides to come out. The pace picks up and by the third act it’s a compelling dramatisation of an artistically and morally fascinating alliance."

Source: Little White Lies Via / Via

'How To Be': Photographer David Gilligan Shares a New Picture of Robert Pattinson (2007)

'How To Be': Le Photographe David Gilligan a Partagé une Nouvelle Photo de Robert Pattinson (2007)



David Gilligan, le photographe de stills pour le film 'How To Be', a partagé ce très beau cliché de Rob sur le tournage en 2007.
#ThrowbackThursday avec un vieil ami sur le tournage de #howtobemovie #RobertPattinson

"J'ai découvert cette photo de Rob en fouillant dans mes archives. C'est un cliché que nous avons pris sur le tournage de 'How To Be' en 2007. Cette photo n'a jamais été publiée alors le throwback thursday est l'opportunité parfaite pour la rendre public. Merci Rob! J'espère qu'on retravaillera ensemble prochainement!"


David Gilligan, the stills photographer for the movie 'How To Be', has shared this beautiful shot of Rob during the filming in 2007.
"#ThrowbackThursday with an old friend filming #howtobemovie #RobertPattinson 

I discovered this photo of Rob whilst trawling through my archives. It was a shot we made together on set during the filming of #HowToBe back in 2007. The image was never published so #tbt is the perfect opportunity to finally make it public. Thanks Rob! Let's work together again soon!"

Source  & Source


'The Childhood of a Leader': New Picture of Robert Pattinson on Set with Co-Stars

'The Childhood of a Leader': Nouvelle Photo de Robert Pattinson sur le Tournage avec ses Co-Stars


L'acteur Michael Epps a partagé cette super nouvelle photo BTS de Rob dans le rôle de Charles
Actor Michael Epps Shared this great new BTS picture of Rob as Charles



Légende: #TBT Malgré la superbe qualité de cette photo prise durant le tournage de "Childhood of a leader, Robert Pattinson est toujours photogénique, Tom Sweet est toujours un génie et je suis toujours grand. #Venicefilmfestival
Caption: #TBT Despite the high quality of this pic while shooting "Childhood of a leader, Robert Pattinson still looks good, Tom Sweet is still a genius and I am still tall. #Venicefilmfestival


Source / Via


'LIFE': Robert Pattinson Talks about 'Life', Fame & Selfie Face with Deutschlandfunk - Audio

'LIFE': Robert Pattinson Parle de 'Life', de Célébrité & de Tête à Selfie avec Deutschlandfunk - Audio


Cliquez sur l'image pour écouter l'interview de Rob:
Click on the picture to hear Rob's interview:

http://ondemand-mp3.dradio.de/file/dradio/2015/09/23/dlf_20150923_1540_9b3b423c.mp3


Translation back into english thanks to Nicole!


Q: RP, is there also a photo of you which you would call “your Time Square photo” …..
Rob: it is weird, because I have so many pictures taken, at premieres and stuff. There are singular photos which people want to have signed, and that are always the same. I can’t understand it, because it’s not my taste. I think, why this picture? I don’t know if there is THE ONE picture… I think I am the wrong person to judge… And the James Dean picture was like a campaign, the pictures were staged in a certain way. they should show the lost soul. should he go back to the family farm or not? they wanted to show the inner conflict of the young farm boy and artist. Pictures of me is like covering every base possible… it’s like he’s a fourteen year old (laughs) or something… it’s kind of dilute a bit.

Q: Isn’t it annoying to be photographed all the time?
Rob: I’m a lot more comfortable now than before. I don’t really know why. I guess when people have seen you a million times in a certain pose then they look through you. Either you stand there like a Madam Tussaud figure or you look just frightened, all the time. I avoid to take photos now.

Q: But sure now you know how to look to get a good photo?
Rob: When I was younger I suddenly caught myself posing. then I told myself to stop. it’s embarrassing.

Q: What did you know about JD?
Rob: Like pretty much any actor goes through a period, I was a bit obsessed with him, with 16 or 17. Everyone in this age studies his body language, and then in a casting they all do JD, that is quite embarrassing. I didn’t read his biography or anything, but I watched a lot of his stuff.


More after the cut



'LIFE': New Interview of Robert Pattinson with Knack Focus (Belgium)

'LIFE': Nouvelle Interview de Robert Pattinson avec Knack Focus (Belgique)




From Knack Focus:
Robert Pattinson: “I don’t look anything like James Dean.”

Also teen-idols grow up and in case of Robert Pattinson they even become an actor. Rob about his new movie LIFE, a biographical drama by Anton Corbijn, about the relationship between photographer Dennis Stock and film legend James Dean.

Pattinson: “I understood immediately why Anton wanted me to play Dennis Stock and not James Dean”, explains Pattinson about the surprising, but clever choice. “People would have immediately drawn a comparison between us. But I don’t look anything like Dean, not when it comes to looks and not as an actor. I also didn’t die at 24 years old. The only thing we have in common is that we are both famous. Dean owes his fame to people who looked up to him and asked him for advice about life, through his movies, the photos by Dennis Stock, his personality and mystery. I owe my fame to people who were fans of the Twilight books and thanks to the fact that they accepted me as the face of one of their favorite characters.”

For Dean fame was a heavy load to carry. How do you handle it?

Pattinson: “It’s easier for me now than in the beginning. When I had my breakthrough with Harry Potter and the Goblet of Fire (in which Pattinson had the supporting role of Cedric Diggory) I was recognized in the street and people asked for an autograph, but during Twilight it became a madhouse. I couldn’t leave the house without having screaming fans or paparazzi following me. For two years I had an enormous problem with this and I was regularly in a slump. There were moments that I felt lost, disconnected from everything and everyone. Because I missed the ordinary everyday things. Walking in the park, having a drink with friends, but after seven years in LA I got used to my new life. I feel comfortable. I also notice that the worst part is over. Recently I went out with friends in London and that was fine. People let me be. A full beard and wearing a dirty sweater always help (laughs).”

And that for a style-icon and the poster boy of Dior.

Pattinson: (laughs) “Me a style-icon? I think it’s funny that people even dare associate me with fashion. I’m absolutely no fashionista. I always wear the same jacket and tee shirts. Sometimes for weeks on end. And because I moved frequently the last few years, there are hardly any clothes in my closet. Which is really weird. I stole almost every piece of clothing that I ever got for a premiere. Just don’t ask me where I left all those things.”

Back to LIFE: Dennis Stock died in 2010, but if you wanted advice about photography of course you could always turn to Anton Corbijn.
Pattinson: “That is right. Apart from director Anton is also a photographer who has photographed many famous people and given them their public image. Think about Joy Division or Depeche Mode. Immediately you think about Anton’s iconic photos as soon as you mention those names. Anton knows perfectly what kind of impact an image can have and how revealing or manipulative it can be. The first thing Anton did was to push a camera in my hands and encouraged me to make a reportage. That’s how I discovered that there are many similarities between acting and photography. Dennis was a shy guy who feared that he would never become as good as he hoped he would be. That insecurity hindered his potentials for a long time. But eventually he got to know Dean and he understood that he was dependent on the material and the people in front of his lens. The same applies to acting if you want to make it your profession. You can only be good when the script is good, when the director is good and you know where you want to go.


Via & Translation thanks to In the footsteps of Robert Pattinson


'LIFE': Robert Pattinson Talks about 'Life' with Exberliner

'LIFE': Robert Pattinson Discute de 'Life' avec Exberliner 




Cette interview comporte de nombreuses questions et réponses déjà rencontrées lors de précédentes interviews.
Some similar questions and answers that we have already seen before but there is few new parts too.

From Exberliner:
James Dean was an icon of a generation. And the story of that young actor who starred in Rebel Without a Cause and East of Eden before dying tragically in a car crash at the age of 24 makes for an intriguing if sad tale, one that has been endlessly documented and retold in both film and written form. But in the film Life, directed by Berlin-based director Anton Corbijn, the obvious story of James Dean is turned on its head. Rather than the life and death of Dean, it’s the ambitions of a young photographer hoping to to document James Dean’s rising profile that Life takes as its subject matter. 

In Life James Dean is still a largely unknown actor who is on the cusp of fame, with the two films that made him famous on the verge of coming out. Photographer Dennis Stock (played by Robert Pattinson), senses James Dean’s (Dane DeHaan) rising star and seeing the opportunity for his own photography career, is determined to pin down the rebellious, and press-shy Dean for a photo-shoot. While Dean agrees in principle, actually pinning him down for a shoot proves anything but straightforward. Based on the true story behind the LIFE Magazine photos of James Dean which would cement the young actor’s reputation as an icon, and become some of the most celebrated photos of the last century, Life explores the tension between photographer and subject, fame and authenticity, and what it means to be an artist. 

Before taking on this role, did James Dean mean anything to you personally?
I certainly went through a period where I was really into him. I'd watch all of his old interviews and stuff. I remember when I first started acting, I'd really look at a lot of his body language on camera, and I remember being really into him then. Even if you don't appreciate him as an actor, it's astonishing especially given it was 1955, how ahead of his time he was in terms of camera technique and style.

Given your fascination with him, were you tempted at all to play the James Dean character in this movie?
No, not really. It's just not who I am at all. I always related more to being kind of someone who’s getting in his own way all the time, which is very much like Dennis Stock. His battle is only with himself, and that's something I can understand.

More after the cut



mercredi 23 septembre 2015

'LIFE': Anton Corbijn Talks about Robert Pattinson with Film4 "Robert’s so nice & not what you’d expect"

'LIFE': Anton Corbijn Parle de Robert Pattinson avec Film4 "Robert est tellement sympa & pas ce à quoi on s'attend"



Extrait de l'interview d'Anton Corbijn avec Film4:
Vous n'avez pas imaginé Robert Pattinson en tant que James Dean du tout?
Robert est tellement sympathique, et pas du tout ce à quoi on s'attend, alors oui, mais en même temps, je vois beaucoup de caractéristiques de Dennis Stock chez Robert. L'insécurité, la volonté de prouver qu'il est un acteur, autant que Dennis voulait prouver qu'il était un photographe. J'aime ce genre de parallèles. Je peux imaginer qu'il voulait en savoir beaucoup sur les détails techniques de la photographie à ce moment là. Oui, Rob a été pourvu d'un appareil photo, des mois avant le film, parce que je voulais qu'il s'habitue à l'avoir avec lui et qu'il prenne des photos quand il voulait et qu'il fasse ses propres recherches.

Excerpt from Anton Corbijn's interview with Film4:
Did you ever imagine Robert Pattinson as James Dean at all?
Robert’s so nice, and not what you’d expect, so yes, but at the same time, I see a lot of the characteristics of Dennis Stock in Robert. The insecurity, the wanting to prove he’s an actor, much as Dennis wanted to prove he was a photographer. I like these kind of parallel things. I can imagine him wanting to know a lot about the technical details of photography at that time. Yes, Rob got a camera, months ahead of the film, because I wanted him to become familiar with having that with him and taking a picture every now and again and searching for something.


Via / Traduction Pattinson Art Work

Really Interesting: John G. Morris, Former Picture Editor of Magnum, Talks about Dennis Stock & LIFE Movie

Vraiment Intéressant: John G. Morris, Ancien Directeur de Magnum, Parle de Dennis Stock & du Film LIFE




Source / Via


'LIFE' Clip with James Dean & Dennis Stock in Indiana Now with Original Audio

'LIFE': Extrait Vidéo avec James Dean & Dennis Stock en Indiana Maintenant en Version Originale




Source


'LIFE': 5 New HD Clips with Robert Pattinson & Dane DeHaan (German-dubbed)

'LIFE': 5 Nouveaux Extraits en HD avec Robert Pattinson & Dane DeHaan (Doublé en Allemand)












Source @danedehaanorg


mardi 22 septembre 2015

Quote / Citation



"Je suis dans le métier depuis onze ans, et j'ai commencé à comprendre ce que j'aime et ce que je n'aime pas jouer. En fait, je recherche des rôles compliqués. J'aime l'idée d'accepter un rôle sans savoir comment l’interpréter. L'expérience d'un point de vue scientifique me séduit. Pas l'expérience en tant que compétence." - Robert Pattinson - Studio Ciné Live - 2015

"I’ve been acting for eleven years, and I have begun to know what I like and what I can and cannot act. Actually, I’m looking for complicated roles. I love the idea of taking on a role without knowing how to act it. The experience in a scientific sense seduces me. Not the experience as a skill." - Robert Pattinson - Studio Ciné Live - 2015

Plus de citations ici / More quotes here


'LIFE': New Interview. Rob Talks about Fame, Photography & his Movie Choices with The Associated Press

'LIFE': Nouvelle Interview. Rob Parle de Célébrité, Photographie & ses Choix de Film avec The Associated Press



Via The Washington Post:
L'homme poursuivi sans relâche par les photographes chausse leurs chaussures pour son tout nouveau rôle au cinéma.

L'idole britannique Robert Pattinson interprète le photographe Dennis Stock dans 'Life' d'Anton Corbijn - qui raconte la relation entre Stock et un jeune James Dean (joué par Dane DeHaan) qui est sur le point de devenir célébre.

L'acteur de 29 ans a discuté avec The Associated Press de la transition de célébrité à photographe et comment il est devenu célèbre après ses rôles dans le blockbuster 'Harry Potter' et la saga de films 'Twilight'. 'Life' sort vendredi au Royaume-Uni et le 4 décembre aux États-Unis

Q: "Vous avez passé votre vie face aux appareils photo, comment était-ce de passer derrière?"
Pattinson: "C'est intéressant de se ressentir la sensation de pouvoir, surtout quand je tournais la scène sur le tapis rouge, quand vous faites partie d'une foule massive de personnes, non seulement vous faites partie de la foule et vous êtes caché, mais vous avez aussi quelque chose avec quoi vous pouvez cacher votre propre visage. Vous voyez juste que toute la pression est sur quelqu'un d'autre. C'est plutôt agréable, vous vous sentez en sécurité dans votre petit groupe. C'est très différent. "

Q: "Est ce que ça a suscité un intérêt pour la photographie? Êtes-vous maintenant un photographe en herbe ou étiez-vous intéressé par la photographie avant le film? "
Pattinson: "Je n'étais pas vraiment intéressé par la photographie avant ça. Et puis je commencé à prendre des photos sur la même Leica que celui que Dennis Stock avait, je pense que c'est le même que celui que j'utilise dans le film. J'ai rempli environ 20 pellicules, puis je les ai toutes faites développer, et j'étais vraiment à fond dedans avant d'avoir vu les photos. Je pensais vraiment qu'à partir du moment où quelqu'un vous donnait les conseils fondamentaux, alors les photos allaient être incroyables. Et quand ce n'est pas le cas vous vous dites "Je ne comprends pas pourquoi ce ne sont pas des photos de génie? 'J'ai en quelque sorte perdu tout intérêt par la suite." 
Q: "Ce qu'il y a d'intéressant dans le parcours de Dean ... c'est qu'il allait bientôt devenir célèbre et qu'il envisageait l'impact que la célébrité allait avoir sur sa vie. Y a t-il eu un moment de ce genre pour vous?"
Pattinson: "Non. Je suppose que Dean avait, dans le film en tous cas, une très forte idée de la façon dont il voulait être et ce qu'il estimait qu'il allait arriver. Alors que moi je n'avais pas du tout la moindre idée de ce qu'il se passait. Quand la célébrité m'est tombée dessus c'était vraiment étrange et vraiment amusant aussi au début parce que vous ne réalisez pas les conséquences de quoi que ce soit. Vous pouviez dire ou faire ce que vous vouliez et ça n'avait pas d'importance. Je n'ai vraiment réalisé ce que c'était d'être célèbre qu'environ trois ans après être devenu célèbre, quatre ans après".
Q: "Lorsque vous choisissez vos rôles, prenez-vous vos fans en considération?"
Pattinson: "Je n'y pense pas du tout. Je vais passer par des périodes où je vais penser 'Oh peut-être que je devrais faire un film commercial' et puis je me dis, quelqu'un m'a donné un très bon conseil, quelqu'un de mon agence bizarrement, ils m'ont dit que leurs clients qui sont heureux sont ceux qui  font uniquement ce qu'ils veulent faire. ... Alors je fais les choses en priorité pour moi même".
Q: "Si vous pouviez passer du temps avec Dean pendant une journée, que feriez-vous?"
Pattinson: "Je prendrais un tas de photos de lui, parce que grâce à ça vous avez une carrière qui s'offre à vous, en vendre une grosse quantité et ensuite les mettre sous licence. Je ne sais pas, c'était juste un gars de 23 ans. Il serait probablement très ennuyeux. "
Traduction Pattinson Art Work

English version after the cut


lundi 21 septembre 2015

New-Old Gorgeous Pictures of Robert Pattinson from Various Events in 2012 & 2014

Nouvelles-Anciennes Superbes Photos de Robert Pattinson lors de Divers Événements en 2012 & 2014

Updated!

Conférence de presse et avant-première de 'Cosmopolis' à Lisbonne (2012)
'Cosmopolis' press conference and premiere in Lisbon (2012)

image host image host image host image host image host image host

Source / Via

Promo de 'Cosmopolis' à Cannes - Le Grand Journal (2012)
'Cosmopolis' promo on Cannes - Le Grand Journal (2012)

image host image host image hostimage host

Source

Avant-Première de 'The Rover' à Sydney (2014)
'The Rover' premiere in Sydney (2014)
 
image host image host image host image host image host image hostimage host

Source / Via


Source

Photos maintenant en UHQ (Cannes 2012 & 2014)
Pictures now un UHQ (Cannes 2012 & 2014)


image host image host image host

Source


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...