lundi 6 juillet 2015

'The Childhood Of A Leader': Brady Corbet Talked about the Movie A Few Days Ago in Paris

'The Childhood Of A Leader': Brady Corbet a Parlé de Film Il y a Quelques Jours à Paris



Le réalisateur Brady Corbet a discuté de 'The Childhood Of A Leader' avec le producteur Gregg Araki lors d'une soirée cinéma en plein air à Paris il y a quelques jours.

Via WWD:
(...) Alors que les invités se réunissaient pour voir le film sur un écran géant, Araki a discuté avec with Brady Corbet, qui est en train de mettre la touche finale à son premier film en tant que réalisateur, “The Childhood of a Leader,” avec Robert Pattinson, Stacy Martin et Bérénice Bejo. Avant que quelqu'un ne pose la question, non, ce film ne traite pas de Adolf Hitler ou Benito Mussolini.

“Le film est une sorte de fable basée sur des faiblesses du Traité de Versailles, qui est un sujet assez particulier. Mais le film est vraiment très poétique. Le film commence à un moment qui a vraiment existé dans l'Histoire, puis au bout d'un moment, cela dévie vers une histoire virtuelle,” il explique.

“C'est un projet artistique vraiment très très ambitieux et tout ce qui est génial autour de ce projet est aussi ce que a été le plus douloureux à mettre en place,” ajoute Corbet, précisant que la bande son du film comprend un grand orchestre dirigé par le musicien Scott Walker et qu'il devrait être prêt d'ici la fin de l'année. (...)

Traduction Pattinson Art Work

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Director Brady Corbet talked about 'The Childhood Of A Leader' with producer Gregg Araki during an open-air theater in Paris a few days ago.

From WWD:
(...) As guests gathered to watch the film on a giant screen, Araki chatted up a storm with Brady Corbet, who is putting the finishing touches to his directorial debut, “The Childhood of a Leader,” starring Robert Pattinson, Stacy Martin and Bérénice Bejo. Before anyone asks, the feature is not about Adolf Hitler or Benito Mussolini.

“The entire film is a kind of fable set around the weaknesses of the Treaty of Versailles, which is a very particular subject. But the film takes a lot of poetic license. It starts off in a place that is very correct and accurate in terms of the history, and then at a certain point, decisively takes a dive into a virtual history,” he explained.

“It’s a very, very ambitious art project and so everything that’s great about it is also what’s been very painful to make happen,” Corbet added, noting that the movie features a grand orchestral score by musician Scott Walker and should be ready by the end of the year. (...)

Via


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...