samedi 28 mars 2015

'The Childhood Of A Leader': Lucky Fans on Set and Encounter with Rob

'The Childhood Of A Leader': Des Fans Chanceuses sur le Tournage et Rencontre avec Rob


Un aperçu intéressant d'une journée en immersion sur le tournage, et de la manière dont Rob est perçu par les personnes qui travaillent avec lui :)

Via la Source:
Une chance incroyable s'est présenté à moi ainsi qu'à une de mes amies : nous avons saisi l'opportunité d'être présentes sur le lieu du tournage, à Budapest, gelées par le froid, un 2 février, de 10 à 16h.

Après avoir promis que nous ne nous faufilerions pas devant les caméras, que nous ne prendrions aucune photo et que nous ne nous ne tomberions pas dans les pommes à la vue de qui que ce soit, nous avons été autorisées à pénétrer à l'intérieur du périmètre de sécurité.

La situation n'était pas simple : le froid était très sec, ce qui fait que nous sommes presque mortes congelées, même si à certains moments nous avons pu nous rendre à l'intérieur des lieux utilisés par l'équipe pour nous réchauffer.

Donc nous sommes juste restées debout là, en attendant de voir la grosse voiture noire, qui est finalement arrivée avec personne d'autre à bord que le chauffeur. Il a mis une petite bouteille d'eau minérale dans le porte gobelet près du siège arrière, et rien d'autre ne s'est produit. Puis la porte d'une grosse caravane s'est ouverte quelque part derrière nous, et Rob en est sorti avec son assistant, afin qu'ils puissent tourner une scène qui avait déjà été répétée sans lui.

Normalement, ça aurait dû être le moment où nous aurions pu nous évanouir.

A ce moment de l'intrigue, le personnage de Rob est vraiment audacieux et arbore une moustache épaisse et une barbe. Je pense qu'elles ont été teintes d'une couleur plus sombre que sa couleur d'origine.

C'était la première fois que je le rencontrais "en personne", et j'ai fondue en le voyant. Je fais 1m78 et je ne pensais pas qu'il pourrait paraître aussi grand avec son 1m85, mais je dois avouer que je me suis sentis toute petite *soupirs*. Et il est hyper bien foutu, c'était clairement visible, même si il portait un gros manteau militaire. Et il a une voix, qui est...simplement de la musique pour mes oreilles. Malheureusement nous n'avons pas pu l'entendre pendant la prise de vue, je suppose qu'il devait un peu la modifier, vu que sa voix ne correspond pas vraiment à son personnage. Nous verrons bien.

Il y avait aussi a peu près 200 figurants aussi congelés que nous.

Je n'arrive pas à me souvenir  si la scène que nous avons vu correspondait ou pas à l’œuvre originale de Sartre, donc je pense que l'histoire sera complétement différente.

Sinon c'était une expérience vraiment inoubliable de voir Rob à seulement quelques mètres de moi, et c'était encore mieux d'entendre ce que l'équipe pensait de lui. Nous avons demandé à l'un d'eux de nous dire honnêtement quelle genre de personne il était - pas la performance qu'il venait de délivrer, mais simplement en tant que Rob, dans le domaine privé et en tant qu'acteur sur son lieu de travail.

D'après la réponse, c'est un garçon poli, incroyablement patient, qui fait tout ce qu'on lui demande sans rechigner. Il n’essaie pas de rendre les gens fous en utilisant son charme. Il reste juste assit en silence, il fait son job quand il doit le faire, et se met à lire pendant les pauses.

Nous avons aussi entendu par hasard un autre avis, lorsque un type du département technique est venu et a demandé aux autres, qui n'avaient pas encore vu Rob: „Hey, avez vous vu Pattinson?” „Pas encore.” „Et bien, ce qu'ils lui ont fait… mais vu combien son personnage est répugnant, son apparence devait y coller.”

Lors d'une autre occasion de se réchauffer, nous sommes allées dans l'abri réservé pour les VIP, où Brady Corbet regardait la scène qui était en train de se tourner à l'extérieur. (En fait c'est un type pas très grand, vraiment adorable et un peu nerveux. Sans doute était il ennuyé par le bruit dans le voisinage causé par la visite du chancelier allemand). Nous nous tenions quasiment juste derrière lui, à regarder les écrans alors que Rob était assis dans la voiture, sortait de la voiture, rentrait dans la voiture, et finalement Corbet a dit "Coupez!"... et alors Rob est venu jusque là pour jeter un oeil à ce qu'il venait de tourner. Il a regardé sans un seul froncement de sourcils, et il a juste lever son pouce.

Nous étions sur le point de fondre.

Il est parti et ils ont tourné une autre scène.

A propos, je pensais que le tournage d'un film était un événement incroyable: mais en fait ce n'est pas très intéressant, assez fatiguant la plupart du temps et un peu ennuyeux, à moins qu'il y ait quelqu'un qui occupe votre attention. :)

Nous n'avons pas attendu jusqu'à la fin de la journée que Rob parte du lieu tournage. Nous avons vu l'essentiel, nous avons eu plus que nous aurions pu imaginer, alors je ne pourrais pas dire si Rob s'est rhabillé normalement au moment de partir ou pas. Je ne pourrais pas non plus dire à quoi il ressemble dans des vêtements normaux.

Cependant, ce que nous avons entendu et les réponses qui nous ont été donné nous ont apporté une certaine autosatisfaction silencieuse: Rob est exactement comme je l'imaginais. Il a des yeux magnifiques *soupir*, sa voix pourrait guérir la maladie, et il n'a montré aucun signe de vanité du fait d'être une star de cinéma.

Nous ne sommes tenus comme on nous l'avait demandé, nous n'avons pas abusé et nous n'avons même pas essayé d'aller en backstage pour avoir des photos.

Nous ne l'avons pas dérangé alors qu'il était concentré dans son personnage en allant le voir et en demandant des autographes. Alors il ne nous reste que cette petite histoire, raconté avec notre cœur.

Le film de Brady Corbet n'est pas basé sur la nouvelle de Jean Paul Sartre du même nom 'L'Enfance d'un Chef'. Le réalisateur a rapporté que l'histoire dans de son film a plusieurs sources d'inspiration, et la nouvelle de Sartre est l'une d'entre elles. Donc c'est une nouvelle histoire.


Traduction Pattinson Art Work

English version after the cut



 ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

An interesting insight of one day on set, and how people who work with Rob perceive him :)

From the source:
An extraordinary chance appeared for me and a friend of mine: we grabbed the opportunity to be on set in the Court of Lions (Buda Castle), freezing in the cold on 2nd February, from 10 am to 4 pm.

Promising that we would not sneak in the picture, take photos or faint at the sight of anyone, we were allowed inside the cordon.

The situation was not easy: the place was cold and droughty, so we almost froze to death, even though sometimes we were let inside the cabinets used by the staff to get warm.

So we just stood there, waiting for the big, black car, which eventually arrived, with no one but the driver. He put a small bottle of mineral water in the cup holder at the back seat, and nothing else happened. Then the door of a large caravan opened somewhere behind us, and Rob stepped out with his assistant, so that they could shoot a scene already rehearsed without him.

Originally this was the moment, where we should have fainted.

At this point of the plot, Rob’s character is completely bold and wears a thick moustache and beard. I think these were dyed even darker than his own hair.

This was the first time I met him ”personally”, and I just melted at the sight. I, being 1.78 m tall, never thought him so much taller with his 1.85 m, yet, I must admit that I felt him towering over me. *sigh* And he is thin as a blade, which was clearly visible, although he was wearing a massive military coat. And he has a voice, which is… just music to my ears. Unfortunately we could not hear him during the shooting, I guess he must act a bit, as his own voice does not quite fit his hardy character. We shall see.

There were about 200 extras freezing with us as well.

I could not recall, where would the scene we saw fit into the original piece by Sartre, so I think an entirely different story will be built for us.

Besides that it was an unforgettable experience seeing Rob just a few steps away from me, it was even better to hear the opinion of the crew around on him. We asked one of them, to tell us honestly, what kind of a person he is – not the performance delivered by him, but simply Rob as this one guy, in private and as an actor at work.

According to the reply he is a kind lad, polite, kind, impossibly patient, doing everything he is asked without the slightest complaint. He would not drive anyone mad with his allures. He is just sitting silently, does his job when told so, and goes off reading when there is time for rest.

We just overheard an opinion, when a guy from the technical department walked over and asked the others, who had not yet seen Rob: „Hey, have you seen Pattinson?” „Not yet.” „Man, what they did to him… but as disgusting his character is, this appearance should just fit.”

At another chance to get warmer, we just walked into the shelter provided for the VIP, where Brady Corbet was watching the scene being shot outside. (Actually he is indeed a small guy, very adorable and a bit nervous. Maybe he was upset by the commotion in the neighborhood caused by the visit of the German chancellor.) We were standing almost just behind him, watching the screens as Rob sits in the car, Rob gets out of the car, Rob gets into the car, and finally Corbet said ”Cut!”… and then Rob walked in to have a look of the shot. He watched it without a single frown, and just held up his thumb.

We were almost at the melting point.

He left and they shot another scene.

By the way, I guess that the shooting of a film is such an unbelievable event: not really interesting, but mostly tiring and slightly boring, unless there is someone to keep your attention. :)

We did not wait until the end of the day for Rob to leave the location. We saw the essence of it, we were given more, than we hoped for, so I could not tell if Rob dressed up normally after he left or not. I could also not tell how he looks like in plain clothes.

Still, the lines we heard and the answers we were given brought us some sort of a silent complacence: Rob looks just the way as I imagined him. He has wonderful eyes *sigh*, his voice could be a cure for any illness, and he did not show any sight of being self-conceited as a movie star.

We behaved like good kids, we did not push too far and did not even try to take backstage photos.

We did not disturb him as he concentrated on his role by popping up and asking for autographs. So we are left only with this little story, told by heart.


Brady Corbet's movie is not based on Jean Paul Sartre's short story of the same name 'The Childhood of a Leader'. The director has related that the story of his movie has different inspirations, and Sartre’s story is one of them. So it's a new story.


Via

3 commentaires:

  1. j'aurais aimé que se soit traduit je ne comprend rien, avec mes grand regrets je voudrais tant comprendre l'anglais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, la traduction arrive d'ici une heure. Nous n'avions pas eu le temps de la faire avant avec nos agendas chargés. A lire! C'est vraiment intéressant concernant Rob et son personnage! :)

      Supprimer
  2. j'adore ce que cette persone raconte du tournage et du role de rob je trouve que c'est exactement comme je l'imagine polis pas fier et tres professionel

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...