jeudi 18 décembre 2014

Olivier Assayas talks about the Reasons for the Cancellation of 'Idol's Eyes' in 'Les InRockuptibles' Mag

Olivier Assayas Revient sur les Raisons de l'Annulation de 'Idol's Eyes' dans le Magazine 'Les InRocKuptibles'


image host image host image host image host



En résumé:

Les 4 pages de l’article parlent de comment le film 'Idol's Eye' ne s'est pas fait. Il est écrit à la première personne, et c'est Olivier Assayas lui même qui parle. De ses propres mots, il dit que c'était "un paquebot qui prenait l'eau de toutes parts". Voici un résumé de ce qui nous intéresse: les raisons pour lesquelles le film a été annulé. C'était un film hautement onéreux, Olivier parle d'un budget entre 23 et 25 millions de dollars. Il parle de l’appréhension qu'ils avaient lui et Charles Guilibert chaque matin pendant deux mois en ouvrant leurs mails. Le 14 septembre il était à Chicago avec De Niro à travailler sur les détails de son personnage. Le 10 octobre il reçoit un mail de l'avocat de leur producteur américain pour l'avertir que le tournage serait repoussé d'une semaine. Olivier explique brièvement qu'un tel report a des conséquences très onéreuses qui alourdissent considérablement le budget d'un film. A coup de baratin juridique, ce mail expliquait que c'était la faute de l'équipe du film, en tête Olivier Assayas et Charles Guilibert, et que donc ce serait leur salaire qui s'en verrait diminué pour réduire les coûts. Ils avaient 6 heures pour accepter ces nouveaux termes, "faute de quoi la production allait être arrêtée pour de bon et une bonne centaine de personnes mises au chômage. Bienvenue dans ma vie quotidienne à l'automne 2014." Mais le film ne s'est pas arrêté ce jour là, mais le 23 octobre, puis il a été remis sur les rails, puis il s'est définitivement arrêté le 2 novembre. Mais c'est bien le jour où il a reçu le mail, le 10 octobre, qu'il a compris qu'il avait perdu le contrôle sur le film, et que "son existence, ou pas, était désormais entre les mains de financiers très opaques de Los Angeles que nous connaissions à peine et auxquels personne de sensé n'accorderait ne serait- ce qu'un fraction de sa confiance. Bref on était très mal." Pour Oliver c'était clair, ils reculaient le tournage car les financiers étaient à sec et ne pouvaient plus assurer les échéances de la semaine à venir. Ils reculaient d'une semaine pour tenter de réunir les fonds manquants. Et les semaines suivantes ont été espoirs et déceptions ... Olivier Assayas a du feindre que tout allait bien pendant ce temps en feignant d'être concentré sur les essayages vêtements et la couleur de cheveux de Robert de Niro. Il parle de s'être retrouvé pris en otage par cette industrie qui n'a jamais rien représenté pour lui. Il a réalisé que finalement tout cela aurait le mérite de le ramener à lui même et ce qui a toujours déterminé son désir "loin des passions toxiques qui détruisent le cinéma américain, argent, pouvoir et perversité, loi et ordre." Le dimanche 2 novembre, 36 heures avant le début du tournage le financier du film n'avait toujours pas les fonds nécessaires et la production a donc été arrêtée et plus aucune factures ni salaires n'étaient payés. Le 3 novembre le financier a sorti un communiqué en accusant les producteurs et disant vouloir confier le film à une autre équipe, ce qui est délirant car les droits ne lui appartiennent pas. Le lendemain tout le monde a quitté Toronto et tout été démonté. Depuis un mois, Olivier Assayas "reçoit des signaux à peu près quotidien (du financier), à peu près pathétiques, m'annonçant que cette fois ci il est vraiment en mesure de financer. On a parlé de décembre, on a parlé de janvier, on en est à mars avril ..." Sa conclusion: "Avec le recul, je vois désormais tout cela comme un abominable malentendu, dans le meilleur des cas une parenthèse, un film que je ferai peut être, pourquoi pas, et tant mieux, mais sans illusion, sachant que c'est dans l'intimité de l'écriture, dans la pratique du cinéma déterminée par la liberté d'inspiration et de mouvement, à l'opposé de ce qui ronge le cinéma américain d'aujourd'hui, que se trouve mon seul véritable chemin."


Source scans: RpattzClub

Translation after the cut




Translation by us. Sorry for the mistakes. It's always difficult that way ;)

Summary and quotes:

The 4-pages article explains why the movie 'Idol's Eye' has been cancelled. It is written in the first person, and it's Olivier Assayas speaking. In his own words, he said it was "a ship taking on water from all sides." Here is a summary of what interests us: why the movie was canceled. It was a highly expensive movie, Olivier tells the budget was between $23 and $25 million. He talks about the fear they had him and Charles Guillibert, every morning, during two months, when opening their emails. On September 14, he was in Chicago with De Niro working on the details of his character. On October 10 he received an email from a lawyer of their American producer to tell him that the shooting was being pushed back a week. Olivier briefly explains that such a delay has considerable expensive consequences added to the budget of a film. With "a bunch of legal bullshit", this email explained that it was the fault of the film crew, led by Olivier Assayas and Charles Guillibert, and so it would be their wages that would be decreased to reduce the costs. They had six hours to accept these new terms, "without this, production would be stopped for good and a hundred people would be unemployed. Welcome to my life at fall 2014." But the movie didn't end that day, but on October 23, then it was back on track, and then he was finally cancelled on November 2. But that's the day he received the email on October 10 that he realized he had lost control on the movie, and that "its existence, or not, was now in the hands of highly opaque financiers of Los Angeles that we hardly knew and to whom a reasonable person would never have grant them a fraction of his confidence. In brief it was bad for us." For Olivier it was very clear, they postponed the shooting because the financiers had no more money and couldn't honor the deadlines for the coming week. They had postponed a week to try to gather the missing funds. And during the following weeks it was hopes and disappointments ... Olivier Assayas had to pretend that all was well during this time pretending to be focused on Robert De Niro's clothes and hair color for the character. He talks about finding himself taken hostage by an industry that has never interested him. He finally realized that all this would at least bring him back to himself and what has always determined his desire "far from the toxic passions that destroy the American industry, money, power and perversity, law and order." Sunday November 2, 36 hours before the start of the shooting, the financiers still didn't had the funds and production has been stopped and no more bills nor wages were paid. On november 3, the financiers released a statement accusing the producers, saying they wanted to entrust the movie to another team, which is crazy because the rights are not theirs. The next day everyone left Toronto and everything was dismantled. Since a month, Olivier Assayas "receives almost daily signals (by the financiers), almost pathetic, telling me that this time they are really able to fund. We talked about December, we talked about January, and now we talk about March April ... " His conclusion: "Looking back, now I see this as a horrible misunderstanding, in the best case a parenthesis, a movie that I will make perhaps, why not, and so much the better, but without illusions, knowing that it's the intimacy of writing, in the practice of a cinema determined by inspiration and freedom of movement, the opposite of what's eating today's American industry, that is my one true way."


4 commentaires:

  1. Un bon gros gâchis tout de même

    RépondreSupprimer
  2. On découvre tous les rouages et l'envers du décor de l'industrie américaine et c'est assez édifiant. Olivier Assayas a déjà parlé plusieurs fois de cette volonté de garder son indépendance et la main sur son travail. Comme quoi il se méfiait des américain. Je le respecte vraiment pour ses choix de ne pas se travestir pour de l'argent. C'est ce qui fait que ses films sont de grande qualité. On lui souhaite de réussir à monter son film sans toute cette machine américaine, même de façon différente. Je crains juste que niveau planning ça soit compliqué à l'avenir d'avoir de nouveau tous les acteurs

    RépondreSupprimer
  3. c'est vraiment dommage j'aurais bien aimé voir rob jouer avec de Niro ,espérons qu'il et bientôt un nouveaux role

    RépondreSupprimer
  4. Que c'est moche les dessous de cette industrie du cinéma! Dire que certains films au scénarios originaux ne voient jamais le jour alors que nous en sommes au énième film de course poursuite en voiture, à la énième comédie loufoque aux histoires interchangeables et à des salles remplies quasi uniquement de film de supers héros .... c'est bien décevant de voir qu'un film avec de grands noms comme celui de Robert De Niro n'arrive pas à trouver de financement! Quelle perte pour les cinéphiles! Pardon j'avais besoin de pousser un coup de gueule ....

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...