jeudi 19 juin 2014

'The Rover': Robert Pattinson and 'The Rover' Crew Interview with Variety; About Rey: " it’s almost like he’s Being Born Again”

'The Rover': Interview de Robert Pattinson et de l'Equipe de 'The Rover' avec Variety. A propos de Rey: "C'est comme s'il Vivait une Nouvelle Naissance"



Via Variety:
Après une éblouissante avant-première à Cannes, Robert Pattinson, Guy Pearce et le réalisateur David Michod ont emmené “The Rover” au Regency Bruin de Los Angeles jeudi dernier.

Michod a confié à Variety qu'il n'était pas familier avec les précédents films de Pattinson. “Rob est venu et il a fait une belle audition pour moi qui était à la fois vulnérable et complétement vivante,” dit il.

“Ceci a prouvé que le voir travailler avec Guy Pearce et Scoot McNairy, on s'est rendu compte qu'il était un acteur accompli” a ajouté le producteur David Linde. “Il est dans les films ‘Twilight’ et les gens ne le voient pas comme tel, mais à le voir dans ce film, c'est vraiment l'acteur parfait.”

Pattinson dit que son but est de travailler avec de bons réalisateurs ambitieux “Ce genre de rôles ne vous sont pas proposés souvent,” dit il. “Un script comme celui ci est vraiment rare. Et il est dans mon top 5 des meilleurs scripts que j'ai lus.”

Pattinson incarne Rey, un simple d'esprit aux dents jaunes, qui est l'un des derniers survivants dans un monde se situant 10 ans après un effondrement économique.

“J'aime la façon dont mon personnage a été construit. Il y a ces scènes importantes avec des dialogues vraiment denses au milieu d'autres scènes sans aucuns dialogues du tout, donc ça vous laisse la liberté d'en faire ce que vous voulez,” ajoute Pattinson.

A propos de son personnage : “Je pense que c'est quelqu'un qui a toute sa vie été traité par tous ceux qui l'entourent comme si un truc clochait chez lui et il n'a jamais eu besoin de réfléchir par lui même. Donc quand Erik ( Pearce) le kidnappe /l'adopte, ça le force à réfléchir, mais le mécanisme est tellement rouillé, il doit se forcer à le faire et c'est comme s'il vivait une nouvelle naissance.”

La suite après la coupure / English version after the cut




“The Rover” a été décrit comme un film post-apocalypse, mais Michod dit, “Je ne voulais vraiment pas que l'histoire soit post-apocalyptique, je voulais que ce soit une extension, comme une apocalypse, ou un truc qui efface tout.”

“Je voulais que tout ce qui n'allait pas dans ce monde soit directement relié à tout ce qui ne va pas dans le monde actuel”.

Pearce interprête le rôle principal dans le film. "J'ai dû bien réfléchir avec (David Michod) en lui parlant du personnage et en tentant de le cerner,” dit il. “Une grande partie de l'ancien Eric n'existe plus. J'avais besoin de comprendre certaines des choses qu'il avait avant afin de pouvoir les lui enlever.”

Linde dit que de mettre Pearce et Pattinson en duo était vraiment excitant car ceux sont deux personnes qui sont à des moments très différents dans leur carrière.

“Pour Rob, on avait le sentiment depuis un moment qu'il était sur le point de réaliser un travail très sérieux et accompli et l'idée d'avoir un mec qui fait ça depuis un moment et un autre qui est vraiment en train d'émerger semblait très excitant.”

La productrice Liz Watts, Susan Prior, Jaime King, Rami Malek, Claudia Levy, Bar Paly, Catherine Hardwicke, Peter Facinelli ont aussi assisté à l'avant première. La soirée, sponsorisée par Loft & Bear, s'est poursuivi au W Hotel, avec Pattinson et ses amis Katy Perry, Zac Efron et Catherine Hardwicke.

Traduction TheRapttzClub et Pattinson Art Work


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

From Variety:
After a starry premiere at the Cannes Film Festival, Robert Pattinson, Guy Pearce and director David Michod brought “The Rover” to The Regency Bruin Thursday.

Michod told Variety that he hadn’t been familiar with Pattinson’s previous work. “Rob just came in and did a beautiful audition for me that was both vulnerable and completely alive,” he said.

“This proved that seeing him work with Guy Pearce and Scoot McNairy, we realize he’s a consummate actor,” added producer David Linde. “He’s in the ‘Twilight’ movies and people don’t think of him in this way, but as you see in this movie he’s the real deal.”

For Pattinson, he said his goal is to work with good, ambitious directors. “These roles just don’t come up that often,” he said. “A script like this is so rare, I mean, it’s in the top five scripts I’ve ever read.”

Pattinson plays Rey, a yellow-toothed, simple-minded man who is one of the last survivors in a world 10 years after an economic collapse.

“I like how my character was set up. It was just sort of two really dense dialogue heavy scenes in the midst of almost no dialogue, so it let you be pretty free to do anything with it,” said Pattinson.

And on his character: “I think he’s someone who’s been regarded by absolutely everyone around him of having something wrong with him his whole life and he’s never required to think for himself. So when Erik (played by Pearce) kidnaps/adopts him, it forces him to think, (but) the mechanism of thought is so rusty, he has to kind of force it out and it’s almost like he’s being born again.”

“The Rover” has been described as a post-apocalyptic film, but Michod said, “I actually didn’t want the story be post-apocalyptic, I wanted it to be to the extent, like an apocalypse, as something that wipes everything out.”

“I wanted everything that was wrong in the world to feel directly connected to everything that is wrong in the world today.”

Pearce plays the lead role in the film. “I had to go through a bit of a process with (David Michod) just talking about the character to try and understand it,” he said. “There’s a lot of him that’s kind of gone now. I needed to understand some of the things he had in order to, therefore, lose them.”

Linde said pairing Pearce and Pattinson was really exciting because they are two guys who are in two very different parts of their career.

“For Rob, we always felt he was on the cusp of doing very serious and accomplished work, and the idea of a guy who’s been doing it for a while and one who’s really emerging seemed very exciting.”

Producer Liz Watts, Susan Prior, Jaime King, Rami Malek, Claudia Levy, Bar Paly, Catherine Hardwicke, Peter Facinelli also attended the premiere. The party continued at the W Hotel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...