mercredi 25 juin 2014

Robert Pattinson's Interview with The Detroit News: "It’s Nice to Challenge Yourself"

Interview de Robert Pattinson avec The Detroit News: "Ça fait du Bien de Se Lancer des Défis à Soi-Même"



Via The Detroit News:
Robert Pattinson se retrouve à terre et se salit dans 'The Rover'

Son nom est Rey et il ne se comporte pas, ne parle pas, ni ne ressemble à l'idée que l'on se fait d'un beau gosse.

Ses dents sont de travers et pourries. Ses cheveux sont rasés n'importe comment. Il est crade de la tête aux pieds et quand il arrive à parler, il bafouille des phrases décousues, qu'il répète souvent sans raison.

Il ne ressemble plus vraiment au plus beau vampire sur terre, le parfaitement coiffé et scintillant Edward Cullen, le héros de la franchise 'Twilight'. Et pourtant Rey, cet homme complétement détruit, est au centre d'une chasse à l'homme post-apocalyptique dans 'The Rover', est bel et bien joué par le généralement sublime Robert Pattinson.

"Je ne suis généralement pas choisi pour ce genre de rôle," admet Pattinson par téléphone depuis L.A. "Il y a 5 acteurs à qui ces rôles de mecs bizarres semblent réservé. Je n'ai jamais vraiment été perçu comme l'un d'entre eux - jusqu'à maintenant peut-être."

A quel point Pattinson voulait-il ce rôle ? Il a auditionné deux fois pour l'avoir.

Soyons clairs, c'est un mec dont le dernier film, 'Breaking Dawn Partie 2' a rapporté 829 millions de dollars à travers le monde.

Mais il a compris la nécessité d'une audition.

"Et bien, c'est un rôle très différent de ce que je suis en réalité. Je n'ai aucun moyen de prouver que je suis capable de le faire juste en en parlant," Dit-il. "Ça aurait été me faire confiance à l'aveugle."

Pattinson, 28 ans, a vu dans la nervosité et l'insécurité perpétuelle de Rey, un total outsider.

La suite après la coupure / English version after the cut




"Dans une meute de chiens il y en a toujours un qui va complètement accepter le rang de bêta," explique t-il.

Pour l'aider à trouver le bon état d'esprit, le réalisateur David Michod a montré à Pattinson le documentaire "Bully", qui montre la vie d'enfants qui sont constamment harcelés. L'acteur a compris immédiatement.

"Les gens vous ont dit depuis si longtemps que vous avez un truc qui cloche que vous finissez par le croire," dit-il. "Personne n'attend rien de vous, alors vous arrêtez de penser par vous même et vous devenez dépendant. Vous n'avez pas d'autre choix. Vraiment, la seule chose qu'il ressent c'est la peur de tout."

Ça l'a aidé que son collègue Guy Pearce ait une présence assez imposante.

"Guy a une pression constante sur vous durant une scène. Il a une concentration tellement particulière que vous finissez par tomber en morceaux," dit Pattinson. "C'est comme si vous aviez un rayon laser sur vous."

Pattinson a une certainement expérience des lumières des projecteurs. Né et élevé à Londres, il a commencé à travailler en amateur dans un théâtre à l'âge de 15 ans. C'est là qu'un agent l'a repéré et en 2005 il décroche un petit rôle dans 'Harry Potter et la coupe de feu'.

En 2008, il est choisi pour interpréter le rôle d'Edward Cullen dans la saga Twilight. 5 films et d'innombrables couvertures de magazines et de tabloïds plus tard, la franchise a tiré sa révérence l'année dernière avec 'Breaking Dawn Partie 2', qui a rapporté plus de 3.3 milliards de dollars.

Pattinson a appris à s'adapter au feu des projecteurs au cour des années et il s'est même aventuré en public certains jours.

"Vous peser le pour ou le contre de ce que vous voulez que votre journée soit. Si vous dites que vos amis vont voir un film ou quelque chose du même genre et si vous décidez d'y aller, vous vous attendez à être surement pris en photo," dit-il. "Parfois vous êtes cool avec cette situation et d'autres fois vous n'avez pas envie de gérer ce stress. Mais j'ai sans aucun doute trouvé une manière de vivre bien plus équilibrée par rapport à il y a 4 ans."

En plus de la célébrité, 'Twilight' a apporté à Pattinson une grande visibilité pour l'industrie du cinéma et il travaille avec certaines des personnes les plus respectées de ce milieu. Il a fait 'Cosmopolis' avec le réalisateur David Cronenberg en 2012, et est à l'affiche du prochain Cronenberg 'Maps To The Stars'. Il interprète T.E Lawrence dans 'Queen of the desert' du réalisateur Werner Herzog, aux côtés de Nicole Kidman et James Franco, et il a "Idol's Eye", avec Robert De Niro et Rachel Weisz, à venir.

Pattinson explique que 'Twilight' lui a donner un coup de pouce auprès de ses pairs, mais il ne sait pas trop à jusqu'à quel niveau. "Dans le milieu, parmi beaucoup des gens avec qui je travaille, aucun n'a vu 'Twilight' - mais Werner Herzog adore 'Twilight'!" dit-il. "Je pense que ça m'a aidé de bien des manières. Vous trouver un moyen de surfer sur la vague après."

Et il veut continuer à surfer dessus, à chasser les grands rôles.

"Je pense que j'étais une personne relativement timide quand j'étais plus jeune. Je le suis toujours. Ça fait du bien de se lancer des défis à soi-même, surtout dans de grandes scènes émotionnelles avec un rôle que vous ne vous sentez pas capable d'assumer. D'être capable de vous stimuler de cette manière, c'est grisant," dit Pattinson.

"Surtout lorsque ça fonctionne bien," ajoute t-il. "Alors que ça pourrait être la pire choses au monde."


Traduction Pattinson Art Work


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


From The Detroit News:
Robert Pattinson gets down and dirty in 'The Rover'

His name is Rey and he does not look, talk or act like anybody’s idea of a teen heartthrob.

His teeth are crooked and foul. His hair is a bad bowl-buzzcut. He’s dirty from head to toe, and when he manages to speak, he mumbles disjointed sentences, often repeating them for no good reason.

He certainly bears little resemblance to the world’s most handsome vampire, the perfectly coiffed, sparkly skinned Edward Cullen, hero of the “Twilight” franchise. And yet Rey, the train-wreck at the center of the post-apocalyptic manhunt “The Rover,” is indeed played by the usually dashing Robert Pattinson.

“I generally don’t get picked for these parts,” Pattinson admits on the phone from L.A. “There’s about five actors who seem to have a lock on the weirdos. I’ve never really been perceived to be one of them — up until now maybe.”

How badly did Pattinson want the part? He auditioned for it. Twice.

Understand, this is a guy whose last movie, “Breaking Dawn — Part 2,” earned $829 million worldwide.

But he understood the need for an audition.

“Well, it’s very different from who I am, personally. There’s no way of really proving that I could have done it by just talking about it,” he says. “It would have been a giant leap of faith.”

Pattinson, 28, saw the jittery, perpetually insecure Rey as a literal underdog.

“In a pack of dogs there’s always one who will completely accept the beta position,” he says.

To help him find the right mindset, director David Michod had Pattinson watch the documentary “Bully,” which follows the lives of kids who are constantly picked on. The actor understood right away.

“People have been accusing you of having something wrong with you for so long that you believe it,” he says. “No one’s expecting anything from you, you stop thinking, you’re a dependent. You don’t have any choice. Really, the only thing he feels is fear of everything.”

It helped that co-star Guy Pearce happens to be a fairly imposing presence.

“Guy’s just got this constant pressure on you in a scene. And he’s got such a singular focus that you kind of end up just falling to pieces,” Pattinson says. “It’s like you’ve got a laser beam on you.”

Pattinson certainly has experience with bright lights. Born and raised in London, he started working in amateur theater at age 15. An agent spotted him there and by 2005 he had landed a small part in “Harry Potter and the Goblet of Fire.”

By 2008 he’d been chosen to play Edward Cullen in the “Twilight” series. Five movies and countless magazine and tabloid covers later, the franchise concluded last year with “Breaking Dawn — Part 2,” having earned more than $3.3 billion.

Pattinson has learned to adapt to the spotlight over the years, and he even ventures out into public on occasion these days.

“You sort of weigh up what you want your day to be. If you say my friends are going to a movie or whatever and if you go you’re probably going to get a bunch of photographs taken of you,” he says. “Sometimes you’re cool with it, other times I don’t want to be bothered to deal with the stress of it. But I’ve definitely figured out a more balanced way to live than four years ago.”

Along with celebrity, “Twilight” brought Pattinson high visibility within the film world, and he’s been working with some of the most respected people around. He did “Cosmopolis” with director David Cronenberg in 2012 and stars in Cronenberg’s upcoming “Maps to the Stars.” He’s playing T.E. Lawrence in director Werner Herzog’s “Queen of the Desert,” alongside Nicole Kidman and James Franco, and has “Idol’s Eye,” with Robert De Niro and Rachel Weisz, coming up.

Pattinson says “Twilight” probably gave him a boost with his peers, but he’s not sure how much of one. “Within the industry, lots of people I work with, none of them have seen ‘Twilight’ — but then Werner Herzog loves ‘Twilight’!” he says. “I think it’s helped me out in a lot of ways. You have to kind of figure out how to ride the wave afterward.”

And he wants to keep riding that wave, chasing the acting high.

“I guess I was a relatively shy person when I was younger. I still am kind of. It’s nice to challenge yourself, especially in big emotional scenes with a part you’re not capable of doing. To be able to challenge yourself in that way, it’s quite exhilarating,” Pattinson says.

“Especially when it goes right,” he adds. “It could be the worst thing ever.”



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...