vendredi 20 juin 2014

Rob talks about Rey, Fans, Paparazzi, Hip Hop and about his Hair with Yahoo Movies

Rob parle de Rey, des Fans, des Paparazzi, de Hip Hop et de ses Cheveux avec Yahoo Movies



Via Yahoo Movies:
Les films Twilight furent clairement une grosse bénédiction pour Robert Pattinson, mais aussi une malédiction en quelque sorte: le britannique de 28 ans a beaucoup travaillé pour casser son image de pin-up, gravitant autour de films indépendants pointus tel que Cosmopolis de David Cronenberg et celui qui sort cette semaine, The Rover, réalisé par le cinéaste d'Animal Kingdom, David Michod. Le film parfois violent nous montre Pattinson dans le rôle d'un simple d'esprit laissé pour mort qui se joint à un Guy Pearce revanchard, dans un voyage à travers une Australie rural post-apocalyptique. Le très candide Pattinson nous a parlé du fait de se salir pour le rôle, de sa stratégie pour tenir les photographes éloignés et de quel artiste a relancé son amour pour le hip-hop. 

Parlons de votre look dans ce film. Les gens ont dit que vous vous étiez "enlaidi" pour le rôle.
Le seul truc bizarre que j'avais était les dents. Je pensais que tout le monde aurait les dents pourries dans le film. Mais j'ai fini par être le seul avec des dents pourries [Rires]. Mais j'ai bien aimé l'idée en quelque sorte, car je suis allé à l'école avec des gens qui ne se lavaient pas les dents quand ils étaient enfants et ils ont toujours fini par être des gamins étranges.
Qu'avez-vous fait pour avoir ces dents pourries ?
C'est une sorte de peinture, et chaque fois qu'il y avait une scène longue, ça s’effaçait de mes dents. Alors je finissais avec des dents blanches à la fin de la scène, ce qui a fini par devenir pénible. Mais c'était assez cool. C'est tellement bizarre quand vous vous retournez et vous voyez dans un miroir et il y'a ce truc bizarre sur votre visage.
Êtes-vous sorti en public pour avoir des réactions ou même juste pour rentrer dans le personnage?
Ouais, [mais] il n'y avait nul part où aller, vraiment. C'était marrant: Chaque fois que vous vous rasez le crane, moins de gens viennent vous voir pour vous demander une photo [Rires]. C'est pourquoi j'essaye toujours de garder mes cheveux très courts.
C'est du genre: "Non, non, je ne veux pas ce Robert Pattinson".
Exactement. "Je veux celui qui est sexy."
Vous chantez de manière mémorable sur le titre "Pretty Girls Rocks" de Keri Hilson dans le film. Avez-vous eu votre mot à dire sur le choix de la chanson ?
J'aime vraiment cette chanson. Je n'avais pas réalisé à quel point cette chanson était énorme. Je ne l'avais jamais entendu avant. David me l'a envoyé par e-mail et je me suis dis, "Wow, où as-tu trouvé ça?" Je pensais que c'était une chanson écrite spécialement pour le film, où alors une tout petit truc qu'il avait trouvé quelque part. Mais je me suis dis qu'elle était en quelque sorte parfaite pour la scène. Dès qu'il me l'a faite écouté, je me suis dit, "C'est hilarant."

 La suite après la coupure / English version after the cut


Quel est votre relation avec la musique pop? Êtes-vous fan?
Je crois que je n'écoute pas tant que ça de la musique pop. J'écoute presque exclusivement du hip-hop, surtout à L.A. J'écoute Shade 45 sur Sirius.
Qu'écoutez vous?
Je suis un peu obsédé par Tyga en ce moment. Je ne sais pas pourquoi, j'ai soudainement eu ce regain d'intérêt pour le hip-hop. Je n'en ai pas écouté pendant des années et maintenant je suis obsédé par cette musique. Quand j'étais à l'école, de 1997 à 2003, j'étais vraiment, vraiment très à fond dans le hip-hop. Toutes mes chansons préférées viennent de là. Mais il y'a quelques nouveaux noms, en fait j'aime vraiment la musique de Chris Brown.
Amy Nicholson, la critique de LA Weekly, a écrit sur The Rover, "Pattinson semble avoir choisi ce rôle précisément parce qu'il fera fuir les fans de Twilight du cinéma en criant." Y'a t-il un peu de vérité la dedans ?
Non, je ne veux voir personne s’enfuir du cinéma ! Je veux que tout le monde aillent au cinéma [Rires]. C'est assez curieux la façon dont les gens interprètent ça. Il y a des éléments qui font qu'on a envie de voir mon personnage dans The Rover d'une manière sympathique, à cause de Twilight. Mais je n'essayais pas de le jouer sympathique du tout. [Rires] Je veux dire, il tue des gens. Et il n'est pas posé.
Alors clairement les critiques tout comme vos fans font la connexion de "A" + "B" mais ce n'est pas quelque chose à laquelle vous avez pensé?
Ouais. Je veux dire, beaucoup de gens retiennent des choses très différentes. Je n'essaie jamais vraiment de prédire la façon dont les gens vont réagir à quelque chose. Car je n'en ai aucune idée. J'ai fait chaque film en me disant, "Je vais faire le meilleur film de tout les temps." [Rires] Et puis, malgré tout ce que les critiques et le public ou quiconque peuvent dire après ça, j'ai soit aimé, soit pas aimé - et c'est la seule chose qui m'importe.
Y a t-il une part de vous qui regrette la pure folie qui a accompagné la saga Twilight?
Hum ... quand vous faites des films, c'est la même chose. J'ai réalisé combien j'aime tourné à l'extérieur d'une ville, car je ne supporte pas les gens qui prennent des photos. Même lorsque je tournais le film Life à Toronto, nous étions quand même au milieu de nulle part, mais ce n'était qu'à une heure de Toronto. Et tout les jours, il y avait des paparazzis prenant des photos avec des gros objectifs. Et alors vous ne pouvez parler à personne de l'équipe à moins de vouloir avoir des millions de photos. Et j'ai l'impression de mettre de l'argent dans les poches de ces gars juste restant là. Alors  je me cache continuellement pour rendre leur vie la plus difficile possible. Mais ça rend votre vie difficile également.
Est-ce devenu un jeu de les éviter, ou est ce seulement car cela vous ennui?
C'est vraiment juste ça, je ne veux rien leur donner gratuitement. Et les gens qui regardent les photos, ils supposent juste que si vous êtes beaucoup photographiés, c'est parce que vous le voulez. Alors si vous essayez de réclamer une vie privée après ça, ils se disent, "Et bien ça ne te dérangeait pas à ce jour là". Alors vous devez rester cohérent et dire "Je n'ai jamais voulu être photographié, jamais."
Avez-vous déjà du vous déguiser pour sortir?
Ce ne fonctionne pas vraiment. Mais j'ai plein de petits trucs, comme changer de voitures, ce genre de choses. Vous finissez par devenir un peu un espion. [Rires] Très secret.


Via / Traduction Pattinson Art Work

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


From Yahoo Movies:
The Twilight movies were clearly a huge blessing for Robert Pattinson, but also somewhat of a curse: The 28-year-old Brit has been working overtime to break out of the pin-up mold, gravitating toward edgy indies like David Cronenberg’s Cosmopolis and this week’s The Rover, directed by Animal Kingdom filmmaker David Michôd. The sometimes brutally violent film features Pattinson as a left-for-dead “half-wit” who joins a vengeful Guy Pearce’s as they travel across a rural, post-apocalyptic Australia. The very candid Pattinson talked to us about getting down-and-dirty for the role, his strategy for keeping photographers away, and what artist has reignited his love for hip-hop.
Let’s talk about your look in this film. People have said you “uglified” yourself for the role.
The one weird thing [I had] was the teeth. I thought everyone was going to have s—-ty teeth in it. Then I end up being the only person in it with s—-ty teeth in it [laughs]. But I kind of liked the idea of it, because I went to school with people who didn’t brush their teeth when they were kids, and they always ended up being weirdos.

What did you do to get those nasty teeth?
It’s like paint, and whenever there was a long scene, it would wipe off my teeth. So I would end up with white teeth at the end of the scene, which eventually became a massive hassle. But it was still kind of cool. It was such an odd look when you turn around and see yourself [in the mirror] and there’s this weird thing coming out of your face.

Did you go out in public much to get reactions, or even just to get in character?
Yeah, [but] there was nowhere to go, really. It’s funny: Whenever you have your head shaved, less people come up to you and ask for pictures [laughs]. That’s why I always try to keep my hair really short.

They’re like, “No, no, I don’t want that Robert Pattinson.”
Exactly. “I want the sexy one!”

You very memorable sing along to the Keri Hilson song "Pretty Girls Rock" in this film. Did you have any hand in picking that track?
I do kind of really like that song. I didn’t realize how massive a song it was. I had never heard it before. David emailed it to me and I was like, “Wow, where did you find this?” I thought it was an original track, or a really small thing that he’d found somewhere. But I thought it was kind of perfect for it. As soon as he played it, I was like, “That’s hilarious.”

What’s your relationship with pop music? Are you a fan?
I guess I don’t listen to that much pop music. I listen to almost exclusively hip-hop, especially in L.A. I listen to Shade 45 on Sirius.

What are your jams?
I’m kind of obsessed with Tyga at the moment. I don’t know why, I’ve suddenly had this resurgence of hip-hop. I didn’t listen to it for years, and now I’m obsessed. When I was in school, from like 1997 to 2003, I was really, really into hip-hop. All of my favorite songs are from then. But there’s a couple of new people; I actually really like Chris Brown’s stuff [laughs].

Amy Nicholson, the critic from LA Weekly, wrote of The Rover, “Pattinson appears to have picked this role precisely because it will send his Twilight fans screaming out of the theater.” Any truth to that?
No, I don’t want anyone running out of the theater! I want everyone coming into the theater [laughs]. It’s kind of curious how people interpret it. There’s an element of wanting to see [my Rover character] in a sympathetic way, because of Twilight. But I wasn’t trying to play it sympathetically at all. [laughs] I mean, he kills people. And he’s not quite there.

So clearly critics as well as your fans are making this connection from “A” to “B” but that’s not something you ever think about?
Yeah. I mean a lot of people take away completely different things. I never really try to predict how people are going to react to something. Because I have no idea. I’ve approached every movie thinking like, “I’m going to do the best thing ever.” [laughs] And then regardless of what critics or an audience or anybody says afterwards, I either like it or I don’t —that’s the only thing I care about.

Is there any part of you that misses the sheer madness that accompanied the Twilight series?
Um….when you’re doing the movies, it’s the same thing. I’ve realized how much I loved shooting way outside of the city, because I just can’t stand people taking photos. Even when I was just doing this movie Life in Toronto, we were still out in the middle of nowhere, but it was only about an hour from Toronto. And just everyday, there’s [paparazzi] taking photos with long lenses. And then you can’t talk to anybody on the crew unless you want to have a million photographs. And I feel like I’m putting money into those guys’ pockets by just standing outside. So I’ll constantly hide to make their life as difficult as possible. But then it makes your life difficult as well.

Has it become kind of a game ducking them, or is it just pure annoyance?
It’s literally just [that] I don’t want them to have anything for free. And people who see the pictures, they just assume if you’re getting photographed a lot, it’s because you want to. So if you try to claim privacy afterwards, they’ll be like, “Well what you didn’t care that time.” So you have to be pretty consistent, and say like, “I never want to get photographed, ever.”

Do you ever have to go out in disguise?
It never really works. But I do have a lot of little tricks, like car switches and stuff. You end up being like a bit of a spy. [laughs] Very covert.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...