jeudi 23 mai 2013

'Cosmopolis': Interview Exclusive avec Patricia McKenzie par Robsessed. Elle parle de Rob, David Cronenberg, et de sa Scène de Sexe (Partie 1) / Exclusive Interview with Patricia McKenzie by Robsessed. She talks about Rob, David Cronenberg and her Sex Scene (Part 1)





Le site Robsessed a eu la bonne idée d'interviewer Patricia McKenzie, l'actrice qui joue Kendra dans 'Cosmopolis' et cette dernière a eu la gentillesse de répondre à leurs questions sur Rob, David Cronenberg, et de sa scène de sexe chaude bouillante! 

Robsessed Site had the good idea to interview Patricia McKenzie, the actress who plays Kendra in 'Cosmopolis' and she was kind enough to answer their questions about Rob, David Cronenberg and her steamy sex scene!




ROBsessed : Est ce que vous avez fait un régime particulier pour vous préparer à la scène qui est assez exigeante physiquement ?
McKenzie :
Malheureusement j'ai commencé avant que nous tournions. J'avais fait une détox de trois semaines quelques mois avant, j'ai réussi à être maigre pour quelque temps et je pensais que je le referais au bon moment pour la scène de sexe. Cette scène a été avancé un mois avant alors les trois jours que j'avais pour me préparer, j'ai fait un jeûne partiel ne buvant que du jus, j'ai arrêté les aliments solides et bu beaucoup d'eau juste pour avoir l'impression que je faisais quelque chose. Finalement, je ne pense que le régime a eu beaucoup d'importance et dans mes expériences en tant qu'actrice, personne ne semble apporter d'importance à quelques kilos en trop que j'avais ou que n'importe qui avait. Ce qu'un acteur exprime est beaucoup plus important à regarder que à quel point leur ventre est plat.


ROBsessed : Est ce que vous et Rob avait collaboré avec David pour cette scène ?
McKenzie :
Nous avions répété sur le plateau ce matin là pour essayer quelques trucs mais finalement David a décidé que nous ferions la scène entière en train de faire l'amour et tout ça en une seule prise ce qui a été un véritable défi. Ma première carrière était danseuse, vous répétez pendant 8 semaines avant de monter sur scène. Maintenant, je suis toujours étonnée à quel point en tant qu'acteur nous avons a apporté et à être prêt à improviser, et à quel point le réalisateur doit réfléchir vite pour tout orchestrer.



La suite en cliquant sur 'Lire la Suite' / English version after the jump





ROBsessed : Est ce que le Xanax est prescrit cet jour là, pour calmer les nerfs ? Je rigole
McKenzie :
Cela avait été tentant de boire un verre de vin avant la scène ! L'un de mes premiers jobs en tant qu'actrice contenait des scènes hautement érotiques et j'étais très jeune, naïve et une totale prude. Pour faire les scènes de sexe, ils ont du me forcer à boire du vin rouge et la réalisatrice m'a juré, sur la vie de ses enfants, que je n'aurais pas honte du résultat. Elle était un ange, et avec du recul la scène était très contrôlée. La relation qu'il y a entre un acteur et un réalisateur est cruciale, vous devez placer toute votre foi dans leur vision, alors c'est ce qui a fait que l'intimité dans Cosmopolis était très facile pour moi parce que j'avais totalement confiance en David. Le fait que Rob a été un amour aussi, il m'a bien soutenu et était très professionnel. D'un point de vue holistique, se préparer mentalement pour une journée intense sur le plateau, de grandes inspirations m'ont sauvé à chaque fois, ainsi que mon mantra de ne pas me juger ni positivement ni négativement, juste d'être. "Exprimer, ne pas impressionner." est mon aspiration.


ROBsessed : Combien de prises avez vous du faire ? Parce que la scène est assez longue et ininterrompue. Est ce que c'était difficile de parler autant avec une telle scène physique ?
McKenzie :
C'était une moite et longue journée mais j'aime être physique et j'aime la prise de conscience qu'à tout le monde sur le plateau pendant une scène de sexe. Ces jours avaient une énergie différente par rapport aux autres jours. Oui, c'était très amusant et un défi incroyable de débiter des dialogues peu conventionnels dans le feu de l'action. J'ai joué différentes lesbiennes dans des séries canadiennes pendant des années, alors c'était un changement sympa d'être aux côtés de Rob.


ROBsessed : Est ce que le pistolet était lourd ? Est ce que vous avez filmé Eric se faisant taser ?
McKenzie :
Avec autant d'actions, je me rappelle à peine du poids du pistolet. On a pas filmé Eric se faisant taser, Rob voulait vraiment, et le faire pour de vrai. Dieu merci, je me serais détestée de le taser ! J'ai été confronté à tous types de pistolets sur des tournages et ils m'ont toujours terrifié.

ROBsessed : Qui était le plus fort ? Vous ou Rob ?
McKenzie : Je pense que c'est un gentleman et qu'il me laisserait gagner si nous luttions.

ROBsessed : Comment vous êtes-vous préparée mentalement ?
McKenzie : Relâcher toutes les attentes et agir sur l'instant. Il n'y avait presque pas de préparation que je puisse faire, même si j'ai vaillamment essayé, et sué pendant des mois. Je pense que finalement ma préparation c'est de lâcher le besoin de se sentir prête et simplement faire confiance.

ROBsessed : Avez-vous suspecté que les fans de Rob trouveraient la scène assez torride ?
McKenzie : J'ai fait exprès de ne regarder aucune image de la scène donc je n'avais aucune idée de ce à quoi la scène ressemblait ou la manière dont les gens allaient réagir, même si j'avais une petite idée que les gens sur le plateau semblaient penser que c'était chaud, a en juger par la façon dont tout le monde est sorti de nulle part, et s'est rassemblé autour de l'écran. Ah ah. je suis concentrée sur la scène pendant que je travaille, la connexion avec mon partenaire, tout en étant aussi honnête et révélatrice que je le peux en en essayant d'être convaincante. Après l'avoir fait, comme tout acteur, je recherche finalement l'approbation, alors j'ai sué pendant quelques semaines, en espérant que les gens ne détesteraient pas ma présence dans le film, ou même pire, que la scène ne finisse pas sur le sol de la salle de montage ! Finalement, je reviens toujours à la conclusion que les opinions d'autres personnes dans mon travail ou même mon sex-appeal, ne sont pas mes affaires et que mon travail consiste à garder ces préoccupations hors de mon esprit. Mais, je dois admettre que je suis très heureuse et surprise d'avoir satisfait les fans les plus exigeants et dévoués de Rob !

ROBsessed : Dites-nous quelque chose que nous pourrions ne pas savoir à propos de Rob et David.
McKenzie : Ce sont deux des hommes les plus adorables à Hollywood. Les deux sont des personnes extrêmement humbles et sans aucune prétention. Je me suis sentie très à l'aise auprès de chacun d'eux. David Cronenberg m'a fait un gros câlin la première fois que je l'ai vu, et il a dit qu'il était heureux d'enfin me rencontrer, ce qui était tellement désarmant, charmant et paternel. Je pense que c'est là que je suis tombée amoureuse, car je donnerais tout à un réalisateur qui fait me sentir en sécurité et protégée comme un enfant. Et Cronenberg est si patient. Il donne à chacun sur le plateau tout le temps dont ils ont besoin pour faire de son mieux, et il parle doucement pour conserver une ambiance sur le plateau très calme et agréable. David a également été très patient avec ma flagornerie envers lui lors de la fête de fin de tournage, car j'ai tellement apprécié sa manière de travailler que je ne pouvais m'empêcher d'être exubérante comme une écolière ayant un coup de cœur, ce qui est très embarrassant rétrospectivement. Je ne m'attendais pas à ce que Rob soit si grand, et si charmant. Tout le monde l'aimait sur le plateau. Il peut s'inclure dans n'importe quelle conversation et il prend la peine de mettre les autres à l'aise. Il est très terre à terre et discret, le genre de mec qui se relaxe avec son chien, ou avec une pinte. Quel est le nom de son chien. Bear ? Je suis quasi sur que je me souviens de ça en ayant joué avec lui, bien qu'il soit possible que j'ai entendu le nom quelque part, mais toute personne qui appelle un petit chien Bear a un bon sens de l'humour. J'ai eu deux boxers de 43 kg prénommés Zeus et Troy, qui me manquaient, donc c'était amusant de jouer avec ce petit Bear sympathique. Quoiqu'il en soit, j'ai eu l'impression qu'il préférait un pub sombre, à une croisière sur un yacht, ou quoique ce soit d'autre d'ostentatoire. En fait, il m'a appelé 'ostentatoire' car oui, s'il y a une occasion, je préfère un tour de bateau à des bières durant une chaude journée, mais sinon, j'aime rester à la maison et me plonger dans mon propre monde.


Merci à Maryon et Chloé pour la traduction! :)
 


 photo CosmopolisSex6.gif photo CosmopolisSex3.gif photo CosmopolisSex2.gif photo CosmopolisSex1.gif



ROBsessed: What was your diet like to prepare for the physically demanding scene? Patricia McKenzie: Sadly, I kind of peaked before we shot.  I had done a three week detox some months before, looked lean for a bit, and figured I'd do it again in time for the love scene.  That scene ended up being pushed up a month early so in the three days I had to prepare, I did a partial juice fast, cut down on solid foods, and drank lots of water, just to feel like I was doing something.  In the end, I don't think diet really mattered, and in my experience as an actor, no one ever seems to care about any extra pounds on me or anyone else.  What an actor is expressing is far more important and interesting to watch than how flat their tummy is.
 
ROBsessed: Did you and Rob collaborate with David for the scene?  
McKenzie: We had a rehearsal on set that morning to try some things, but finally David decided we would do the whole scene while making love, and all in one take which was quite a challenge.  My first career was as a dancer, where you rehearse for 8 weeks before stepping onstage. Now,  I'm always amazed at how much we as actors have to bring to the table, and be ready to improvise, and how fast the director has to think on his feet to orchestrate it all.
 
ROBsessed: Is Xanax prescribed for the day to calm nerves? I'm joking ;) kind of  
McKenzie: It would have been tempting to have wine before the scene!  One of the first film acting jobs I ever had was laced with highly erotic content, and I was young, naive, and an absolute prude.   To get through the love scenes they had to ply me with red wine and the director promised me, on the life of her children, that I wouldn't be ashamed of the result.  She was an angel, and in hindsight, the scene was very tame.  The relationship of an actor to a director is crucial, you have to put all of your faith in their vision, so what made the intimacy in Cosmopolis really easy for me was that I trusted David completely.  Rob was a sweetheart as well, very supportive and very professional. From a holistic standpoint, to mentally prepare for an intense day on set, deep breathing saves me every time, as well as a mantra not to judge myself positively or negatively, just to be.  "Express, don't impress" is my aspiration.
 
ROBsessed: How many takes did you have to do because the shot is fairly long and uninterrupted. Was it difficult to be so wordy with such a physical scene?  
McKenzie: It was a long, sweaty day, but I like being physical, and I like the heightened awareness everyone has on set during a love scene.  Those days have a very different energy from the other days.  Yeah, it was lots of fun and a delightful challenge to deal with unconventional dialogue in the heat of passion. I have played various lesbians on Canadian shows for years, so it was a nice change to be partnered with Rob.
 
ROBsessed: Was the gun heavy? Did you film Eric being tasered?  
McKenzie: With so much action, I hardly remember the weight of the gun.  We did not film Eric being tasered, Rob really wanted to, and do it for real. Thank goodness, I would hate to have been the one to have to taser him!  I've been exposed to all kind of guns on set and they always terrify me.
 
ROBsessed: Who was stronger? You or Rob?  
McKenzie: I think he is a gentleman and would let me win if we wrestled.
 
ROBsessed: How do you mentally prepare?  
McKenzie: Let go of all expectations and go with the moment.  There was almost no preparation I could do, although I tried valiantly, and sweated over it for months.  I think ultimately my preparation was to let go of needing to feel prepared and just trust.
 
ROBsessed: Did you suspect Rob fans would find the scene pretty steamy?  
McKenzie: I purposely didn't watch any playback so I had no idea what the scene looked like or how people would react, although I had an inkling that people on set seemed to think it was hot, judging by the way everyone came out of the woodwork, and gathered around the monitor. Ha Ha.  It's all about the scene while I'm working, connecting with my costar, being as truthful and revealing as I can and trying to be compelling.   After it was all done, like any actor, I ultimately want approval, so I sweated for a few weeks, hoping people wouldn't abhor my presence in the film, or even worse, that the scene would end up on the cutting room floor! Eventually I always come to the conclusion that other people's opinions of my work or even my sex appeal, are none of my business and my job is to keep any of those concerns out of my mind. But, I have to admit that I am thrilled and amazed to have pleased Rob's discerning  and dedicated fans!
 
ROBsessed: Tell us something we might not know about Rob and David.  
McKenzie: They are two of the sweetest men in Hollywood.  Both are extremely humble in person and lack pretension.   I felt very comfortable around both of them.  David Cronenberg gave me a big hug the first time I ever saw him, and he said he was happy to finally meet me, which was so disarming, charming and fatherly.  I think that is when I fell in love, because I will give everything to a director that makes me feel as safe and protected as a child.  And Cronenberg is so patient.  He gives everyone on set all the time they need to do their best work, and speaks quietly to keep the atmosphere on set very calm and enjoyable.  David was also very patient with my fawning over him at the warp party, because I was so appreciative of his work style I just couldn't help gushing like a schoolgirl with with a crush, very embarrassing in retrospect. I didn't expect Rob to be so tall, and so charming.  Everyone loved him on set.  He  can carry his own in any conversation and takes pains to make others feel at ease.  He is very down-to-earth and low-key, the kind of guy that just chills with his dog, or with a pint. What's his dogs name, Bear? I'm pretty sure I remember that from playing with him, although it's possible I heard the name somewhere, but anyone who calls a small dog "Bear" has a good sense of humour. I had two 95lb boxers named Zeus and Troy,  that I was missing, so it was fun to play with that friendly little Bear.  Anyway, I got the impression that he preferred a dark pub, to cruising on a yacht, or anything fancy.  He actually called me "fancy" because yes, if there's an occasion, I may prefer boating to beers on a hot summer day, but otherwise, I like to stay home and immerse myself in my own world.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...