jeudi 11 avril 2013

'The Rover': Une autre Interview de Guy Pearce, avec The Sunday Morning Herald. Encore plus de Détails / Another Interview with Guy Pearce from The Sunday Morning Herald. More Details




Guy Pearce nous a donné un aperçu de ce que l'on peut attendre de 'The Rover', le film futuriste dont il vient de terminer le tournage avec Robert Pattinson dans l'arrière pays du sud de l'Australie le mois dernier.

Ce film très attendu du réalisateur David Michod, dont on connait déjà 'Animal Kingdom', est "une histoire inhabituelle" dont l'histoire se déroule dans un monde qui a mal tourné dans un futur proche.

"C'est devenu un état militaire, c'est un peu du chacun pour soi, c'est un monde assez pessimiste" dit Pearce, qu'on verra prochainement au cinéma dans le rôle du méchant dans 'Iron Man 3'.

Dans 'The Rover', la star Australienne tient le rôle principal, un homme endommagé nommé Eric, à qui il ne reste plus rien. En voulant poursuivre un dangereux gang, il rencontre un jeune homme étranger,  Rey (Pattinson) avec qui il va forger un alliance compliquée.

"C'est quelqu'un qui ne l'intéresse pas du tout," dit Pearce. "Il l'utilise simplement pour se rendre là où il a besoin d'aller. Alors en traversant ce monde assez ... pessimiste, il y a une petite connexion qui se forme, qui à un certain niveau peut être perçu comme une chose positive pour ce personnage."

"Mais d'une certaine façon ça ne fait que rendre les choses plus dures pour lui – de croire vraiment qu'il y a un peu d'amour dans ce monde ou un peu d'humanité ou de compassion. Donc voilà c'est une histoire assez pessimiste."

Alors que le tournage s'est achevé dans la petite ville de Marree, à presque 700 kilomètres au nord d'Adelaide, Pattinson a dit qu'il voulait faire partie de 'The Rover' car "c'était un script incroyablement original et c'est un de ces rôles que vous lisez et pour lequel vous vous dites 'J'adorerais le faire mais je sais que je n'aurais jamais ce rôle'."

Pour le rôle de Rey, la star de 'Twilight' était assez débraillé et mal rasé, avec du maquillage pour décolorer ses dents.

Pattinson dit que son personnage, un Américain qui est venu en Australie avec son frère (joué par Scoot McNairy), est "le genre de personne à qui on a constamment fait croire qu'il était incapable de vivre en tout indépendance. Quelqu'un a toujours veillé sur lui."

Les deux personnages principaux, Eric et Rey, ont une relation instable que Pattinson décrit comme étant "étrange et dérageante."

C'est un film, qui devrait normalement sortir en fin d'année, qui semble avoir des échos avec le film australien post-apocalyptique 'Mad Max'.

''Ce n'est pas dans le même domaine pourtant'' dit Pearce, qui était aussi dans 'Animal Kingdom'. ''N’interprétez pas mal mes propos, 'Mad Max' est génial. Mais ça va très loin d'une certaine façon, alors qu'ici c'est assez sérieux.''


English Version after the jump





Guy Pearce has given a glimpse of what to expect from The Rover, the futuristic film he finished shooting with Robert Pattinson in outback South Australia last month.

Director David Michod's keenly-anticipated follow-up to Animal Kingdom is ''an unusual story'' set in a world gone wrong in the near future.

''It's a military state now, it's every man for himself a little bit, it's a very bleak kind of world,'' says Pearce, who's about to reach cinemas as the villain in Iron Man 3.
In The Rover, the Australian star plays the title role, a damaged man named Eric with nothing left to live for. Trying to track down a dangerous gang, he meets a young stranger, Rey (Pattinson), and they forge an uneasy alliance.

"[He's] somebody he has no interest in," Pearce says. "He's purely using him to get where he needs to go. So through this bleak ... world, there's a little connection that's kind of made, which on some level you might think would be a positive thing for this character."

"But on some level it actually makes things worse for him - to really believe that there's some sense of love in the world or any sense of humanity or compassion. So it's a pretty bleak story."

As filming finished in the small town of Marree, almost 700 kilometres north of Adelaide, Pattinson said he wanted to be part of The Rover because "it was a startlingly original script, and it was one of those parts where you read it and you think, 'I'd love to do this, but I know I'm never going to get it'."
To play Rey, the Twilight star was dressed as unkempt and unshaven, with make-up to discolour his teeth.

Pattinson says his character, an American who has come to Australia with his brother (played by Scoot McNairy), is "the kind of person who has been brought up to believe they're incapable of living independently. Someone has always been looking after him."

The two central characters, Eric and Rey, have a shifting relationship that Pattinson described as "strange and disturbing."

It's a film, expected to be out later this year, that seems to have echoes of the classic post-apocalyptic Australian film Mad Max.

''Not as camp though,'' says Pearce, was also in Animal Kingdom. ''Mad Max is great, don't get me wrong. But it's heightened in a way, whereas this is pretty earnest.''

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à discuter et interagir sur les news. Laissez ici vos commentaires, et avec votre prénom ou pseudo c'est encore mieux pour que nous sachions qui vous êtes ;)

Les messages de pub ainsi que les propos grossiers ou insultants seront supprimés. Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feel free to discuss and interact about the news. Leave your comments here, with your name or alias it's even better so we know who you are ;)

Ads as well as rude or offensive comments will be removed. Thank you

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...